Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 19:00

Ça fait tout drôle de voir la couverture et le quatrième de couverture de ma novella enfin livrés au public. Je les partage ici avec vous.


http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpg

  Autour de mes démons, une armure de papier.
Mon Peter Pan dans sa tombe, ma forteresse.
Mentir puisqu’il le faut.
Lutter seul.
Et tenir bon.


Postface de Maître Mô (à confirmer).

Illustration de couverture : Zariel

 

Date de parution : 1er octobre 2010

Disponible en avant-première à la rentrée des petits éditeurs et sans doute au salon du livre de Liévin en septembre.

 

  Source

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ayaquina 05/11/2010 12:32


Je rectifie : mettant de côté la passion. (sinon, je sis le contraire de ce que je veux dire).


Ayaquina 05/11/2010 12:31


Tu n'as pas à me remercier, il serait vraiment dommage de passer à côté de ce texte. En ce qui me concerne, je le conseillerai à tout le monde car il est vraiment important. Tu sais, je me
considère comme quelqu'un d'ouvert, qui réfléchit aux choses en mettant la passion pour tenter d'être objective. J'ai une formation psy et éducation spécialisée : pourtant, je ne savais pas à quel
point j'étais enfermée dans le préjugé au sujet de ce tabou, à quel point ces questions étaient plutôt impensables dans mon cerveau. Je suis très heureuse d'avoir été poussée à réfléchir, d'autant
que l'histoire est très belle et bien écrite. A alors c'est toi que je remercie. J'attends ton prochain ouvrage avec impatience !


isa 08/11/2010 19:22



Merci beaucoup. ET ton avis est d'autant plus précieux du fait de ta formation !



Ayaquina 05/11/2010 09:24


Salut Isa. J'ai enfin fini de lire ta nouvelle et quelle claque... Je suis admirative et bien contente d'avoir pu échanger avec toi sur beaucoup d'autres sujets, car ils m'ont introduit à ta pensée
et préparée à accepter ce récit. Oui, parce que tu te demandes si le lecteur va comprendre ce livre ou bien y voir un message qui n'est pas le tien. Tu as tout à fait raison de poser la question et
de la défendre. Je dois t'avouer j'ai passé tout le livre à me demander comment tu allais t'en sortir, comment pouvait-on s'en sortir avec un tel sujet, que ce soit en tant qu'auteur qu'en tant que
lecteur. J'ai été très fière de lire ce livre nécessaire et je dois te dire que je suis vraiment admirative du courage que tu as eu d'embrasser une telle question. Bravo, vraiment! Je me suis
permise de faire un petit mot sur facebook (sans spoiler) parce que j'avais vraiment envie de partager mon ressenti. Je crois, comme beaucoup de critiques qui ont été faites à propos decette
nouvelle, qu'elle est nécessaire pour notre société. Elle applique ce principe qui en fait de la littérature, ça veut dire, bouleverser les mentalités, faire avancer le lecteur dans sa pensée.
Je te joins la petite note que je me suis permise de faire au sujet de "présumé coupable" sur FC :
"Viens de finir de lire la nouvelle d'Isabelle Guso "présumé coupable" et en est restée soufflée. Tout d'abord par l'écriture qui permet de la suivre jusqu'en enfer sans avoir envie de rebrousser
chemin. Ensuite par son courage. Sans spoiler, à tous ceux qui hésiteraient à lire cette nouvelle, je dois dire que je suis fière de l'avoir dans ma bibliothèque, parce que je crois que le sujet
traité est rarement abordé sous ce prisme. Elle a raison de se demander dans une note, si elle va être comprise. Moi même, je me suis demandé à plusieurs reprises si j'allais la comprendre. Mais
tout ça est une histoire de tolérance et de pardon, et Isabelle a pris le risque d'être assimilée au monstre auquel elle s'attaque. Ce livre répond à mes deux principaux critères qui en font un bon
livre : belle plume, bouleversement des idées préconçues du lecteur. Après cette lecture, je ne verrai plus les choses de la même façon, c'est sûr."


isa 05/11/2010 11:46



Je 'nai qu'un mot : Wahou !


Je suis vraiment contente d'avoir suscité cette réaction en toi. Je crois que je n'ai pas eu plus de "courage" en écrivant ce texte que toi en le conseillant sur FB. Le principe reste le même,
j'ai pris conscience de l'existence de gens dont on ignorait la souffrance et qui, à cause de cette ignorance, finissaient par faire souffrir eux-mêmes. Des victimes (de leurs propres désirs
d'abord, de la société ensuite) qui peuvent devenir des bourreaux si on ne les aide pas à lutter contre ces désirs. En partageant tes sentiments sur FB, tu participes à relayer ce message à ton
tour.


Je t'en remercie infiniment.



A.C. de Haenne 10/08/2010 18:44


Perso, je suis en admiration devant cette couv'. Elle est magnifique ! Ce n'est pas étonnant, Griffes d'encre fait toujours un effort sur la couverture des livres qu'ils publient. Celle-ci est
particulièrement réussie. Félicitations ! Par contre, il faut voir si elle peut accrocher un acheteur potentiel, en fonction du contenu...

A.C.


isa 01/09/2010 08:40



Il faut reconnaître qu'elle est en adéquation avec le quatrième : on ne peut plus elliptique. Ça peut intriguer ou laisser de marbre.


Je suis par contre souvent surprise des interprétations que l'un et l'autre engendrent quand le lecteur essaie de les "décoder", interprétations souvent très proches de la réalité. Je ferai
d'ailleurs un billet sur le sujet.



Prioul Serge 06/08/2010 22:59


Je suis très surpris de ce que tu dis. Selon toi, la poésie en vers libres serait plus difficile à publier ? Mais qui donc lirait la rimette fatiguée, épuisée par des siècles de maitres ? Mes amis
poètes qui publient ont heureusement depuis longtemps abandonné ces formes classiques pour évoluer vers un autre verbe plus contemporain, plus original et avec plus de souffle...


isa 07/08/2010 15:34



J'avoue que je suis loin d'être une spécialiste de l'édition de poésie (en général, je connais sutout le milieu de la petite édition de l'Imaginaire). Disons que si je me fie à mon expérience de
l'édition en général, il est très difficile de sortir des codes établis, de ne pas se conformer aux étiquettes ou de créer librement. Je craignais qu'il n'en soit ainsi pour la poésie. Tant mieux
s'il n'en est rien.



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?