Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 14:17

http://img.over-blog.com/400x300/0/51/65/79/FTV12/Autisme--l-espoir.jpg

 

J'ai dû recevoir dix mails et coups de fil pour m'informer du passage de ce documentaire sur France 5 mardi dernier. Conseil auquel j'ai toujours répondu que je n'ai pas la télé. C'était la raison, mais pas la seule. Quand on baigne au quotidien dans cette situation, on sait que ce genre d'émissions est importante pour passer outre certains préjugés, mais justement, c'est souvent loin d'être le cas. Entre les petits miraculés qui donnent l'impression que l'autisme ben c'est pas si grave, suffit de faire ce qu'il faut ; les émissions sur les génies qui font presque rêver les parents qui n'ont "que" des enfants normaux ; et celles qui, au contraire, donnent l'impression que l'autisme est un mal si grave qu'il ne sert à rien de lutter parce que la vie d'un autiste est sans avenir... on voit rarement la réalité dans son ensemble.

En seulement 52 minutes ce reportage fait pourtant un tour d'horizon assez complet. Bien que présentant un "petit miraculé" il montre le prix et les limites de ce miracle et dresse surtout un portrait assez large de différentes situations. Un reportage à ne pas rater pour ceux que la question intéresse (et peut-être aussi pour les autres qui y découvriraient quelque chose).

 

Attention, il était noté sur le site de France 5 que ce reportage ne serait disponible que jusqu'au 5 avril 20h et des brouettes. Je ne sais pas s'il restera sur ce site au-delà de cette date.

Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans Autisme
commenter cet article

commentaires

Sylvia Da Luz 04/04/2011 17:27


Je partage tout à fait ton impression concernant la vision souvent idéalisée de la pathologie ou de son traitement et ce n'est pas uniquement le cas de l'autisme. La psychologie s'est beaucoup
construite dans ce sens. Lorsqu'on lit un bouquin de Mélanie Klein ou de Dolto, etc. Il y a toujours l'interprétation miracle qui a guéri un patient. Or, par expérience, guérir est la notion la
plus flou qui existe au monde. Peut-on guérir de notre humanité? Qu'est ce que ça veut dire, devenir parfait? Ne plus souffrir du tout? Ne plus rien ressentir? tout savoir? Devenir psy à son
tour...
En ce qui concerne l'autisme, c'est aussi croire qu'une personne autiste devrait devenir normale : or la normalité est une notion aussi floue que la guérison et dans le cas de l'autisme cette vison
a conduit beaucoup de psychanalystes à faire des thérapies identiques à celle des autres patients, à culpabiliser les parents d'enfants autistes et à les conduire à l'échec (parce qu'il ne leur ont
pas permis de s'adapter à leur réalité).
Quant à cette image de petit génie, je dirais que ce n'est pas aider un enfant autiste que d'idéaliser ces compétences. Mais encore une fois, c'est valable pour n'importe quel enfant. Les enfants
surdoués (tout en respectant leur différence) doivent être autorisés à abandonner leur intellectualisation excessive au profit d'un investissement affectif. Les enfermer dans cette admiration
excessive de leurs performances intellectuelles, c'est parfois les empêcher d'être autre chose et de changer de mode de relation.
C'est pour ça que tu as raison de rester à l'écoute, en débat permanent, parce qu'il n'y a pas de solutions miracles, ni définitives dans l'évolution d'un enfant autiste, pas plus que pour
n'importe quel enfant.
Ps: ça faisait longtemps que je ne te faisais pas un com. aussi long ;)


isa 04/04/2011 19:04



C'est un plaisir de susciter une aussi longue réaction :)


Le plus embêtant dans ces exemples atypiques (la majorité des autistes ne sont pas des génies), c'est ce que les gens en retiennent. En gros, quand on parle de méthodes-miracles, certains
entendent qu'un autiste n'est pas un enfant si différent des autres et qu'il faut juste le bouger un peu pour qu'il sorte de son trou. C'est un peu comme si on parlait d'une rééducation miracle
pour les paraplégiques et que les parents de paraplégiques qui s'échinent à mettre en place la "méthode-miracle" (méthode qui demande un investissement permanent durant des années), les autres
disaient "Ah ouais, j'ai vu l'émission. Bah, fous-le hors de son fauteuil et il se débrouillera bien pour marcher. Après tout, il en est capable."


Et quand on parle des "génies" ça donne "Ton fils est autiste ? Ils en ont montré un à la télé qui gagne des milliards." Ben oui, et Bill Gates est neurotypique, c'est pas pour autant que tous
les enfants neurotypiques deviendront des Bill Gates.


En bref, là où avant on ne voyait que leurs limites et on les enterrait d'office. Maintenant, l'entourage et parfois les parents eux-mêmes ont des attentes qui les amènent à être déçus si ça ne
marche pas. Déception qui les amène à penser parfois que leur enfant "ne fait pas assez d'efforts". Alors que bon, il y a un spectre si large dans l'autisme qu'on ne peut pas attendre la même
chose de tous.



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives