Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 13:15

Quand  un auteur débutant cherche à accéder à la publication, de nombreux supports s’offrent à lui pour faire connaître sa prose. Le webzine n’est pas le plus connu, mais il offre un bon moyen de faire ses premiers pas dans l’édition et de nouer un premier contact avec le public.
La gratuité de ce support permet aux lecteurs de s’aventurer plus facilement sur les routes d
 e traverses des auteurs débutants et de découvrir les perles qui s’y trouvent.
Ne connaissant pas moi-même très bien ce domaine, j’ai préféré donner la parole à la responsable  d’un webzine afin qu’elle nous
 éclaire sur le fonctionnement de ce support.

Petite entretien avec Laetitia Nebelwald, reponsable de la Gargotte Acide.

biereLa chopine, fier logo mascotte de la Gargotte Acide

par Gabriel Defenrir

 

 

Bonjour Laetitia. Quelques mots sur toi pour commencer, si tu veux bien. 

J'adore lire, je dirais que je lis de tout aussi bien de la littérature blanche que de la SFFF bien que je ne sois pas une amatrice de policier (ce qui ne nous a pas empêché de faire un numéro sur la scène du crime). Je suis curieuse, j’aime découvrir des choses, qu’on me surprenne.

  J'ai découvert l'existence des appels à texte et des webzines en cherchant des concours auxquels participer quand j'ai commencé à écrire sérieusement. (J’ai quelques poèmes parus dans des webzines, primés, ou recueil).

J'ai un DUT Métiers du Livre et du Patrimoine (très utile pour la législation notamment dans le cadre du webzine et plein d’autres choses) et je suis actuellement étudiante en Langues Etrangères. L'édition m'a intéressée très tôt, j'ai réalisé un stage à 15 ans dans une petite maison d'édition, puis en parallèle à ma formation j'ai rejoins griffe d'encre en tant que bénévole (comité de lecture, salon imaginales puis secrétariat). Cela m'a donné des bases et une vision solide du fonctionnement d'une maison d'édition.

Parlons de ton webzine. Qu’est-ce qui t’a amenée à ce projet ? Il existe pas mal de webzines sur la toile, quelle est la spécificité du tien ? 

Dernier numéro, par Gabriel Defenrir

couv6.jpgJe pense que ce qui m’a poussé à agir est mon intérêt pour la littérature, l’écriture, l’édition et l’art en général. Mais bien sûr cela tient aussi aux rencontres que j’ai faites. Gabriel Defenrir que j’ai rencontrée sur un forum m’a un jour parlé de son intérêt pour les webzines. Je lui ai dit que si elle voulait en monter un, j’étais 100% partante pour la partie éditoriale. Gabriel est notre graphiste et aussi la Présidente de l’association.  Puis Bastos nous a rejoints en tant que webmaster et trésorier. Je pense que le projet tient à notre grande motivation à tous.

La spécificité de notre webzine est de mélanger tous les genres imaginaires ou littératures blanches, toutes les formes de la  poésie, des nouvelles, des textes courts et même des BD. Nous essayons de présenter aussi des acteurs du monde littéraire (interview éditions du riez, site K-libre, Morgan Malet). Et enfin nous sommes présents à travers l’association « dans la vraie vie »  lorsque nous  participons à des animations. Nous espérons développer un peu cet aspect, mais malheureusement c’est un peu compliqué, les membres sont disséminés partout en France, et nos études ne nous permettent pas d’avoir une vision à long terme (par exemple nous voulions participer à un salon régional, mais je serais probablement en train d’étudier en Allemagne à ce moment là, donc cela va demander un gros effort logistique).



Pourquoi t’es-tu orientée vers un webzine ? Qu’est-ce qui t’attirait dans ce format de parution ? 

Nous nous sommes orientés vers un webzine pour deux raisons, tout d’abord le prix et ensuite l’ampleur de diffusion. Nous avons étudié la possibilité de créer un fanzine, mais lorsque nous avons pris conscience des coûts… Il nous est apparu que le webzine était vraiment plus judicieux : cela coûte moins cher (juste l’hébergement, les supports de communication, plus les coûts liés à l’association mais c’est un peu différent) et c’est accessible à un plus grand nombre de personnes, et ce gratuitement.



Comment fonctionne la sélection des textes ? Avez-vous un Comité de Lecture ? Recevez-vous beaucoup de soumissions ? 

Beaucoup tout dépend ce que tu entends par beaucoup. Pour nous ce n'est pas assez, on aimerait en avoir plus mais en moyenne pour les 6 premiers numéros la participation au niveau texte est de 11 et des brouettes. Mais le premier numéro n'a eu que 2 participations, et le 5eme 20 par exemple. Tout dépend du thème. Pour les illustrations aussi c’est très aléatoire. Parfois pas du tout. Mais actuellement nous recevons des demandes d’illustrateur pour une collaboration sur plusieurs numéros pas sur appel à illustration.  Nous allons essayer.

Quant à la sélection des textes, nous fonctionnons avec un petit comité de lecture, les membres de l’association (ce qui vous garantit une variété de goût au niveau de la lecture, soyez en certains ! ) plus parfois des extérieurs quand nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord (ma mère, qui est bibliothécaire, le plus souvent). Chacun lit les textes dans son coin, donne son avis global sur le texte (coup de cœur, favorable, mitigé, refus) et un commentaire détaillé. Je fais une synthèse, les textes qui reçoivent un avis unanime sont d’offices sélectionnés ou refusés. Et ensuite commencent les débats sur les textes restant.

Une fois les textes sélectionnés j’envoie les mails de refus, où j’essaye au mieux d’expliquer pourquoi le texte ne correspond pas à ce que nous cherchions.



Et qu’en est-il du contact avec les auteurs ? Je suppose que tu as beaucoup de débutants qui soumettent ; qu’est-ce que tu aimes trouver dans leurs mails d’accompagnement ? Ou au contraire, quelles boulettes vaut-il mieux éviter ? 

Nous nous entendons bien avec nos auteurs, j’ai eu la chance d’en rencontrer quelques uns et c’était agréable de discuter avec eux… et ah ce n’était pas ça la question.

Ce que j’aime les mails spontanés, mais pas familiers. J’entends par là pas de « kikou » « ++ » « lol » dans vos mails de présentation.  Cela dessert votre image : pas très sérieux, très jeune.

Mais par contre, vous pouvez nous tutoyer sans problèmes, et ne pas être ultra formel.  Nous aimons la convivialité.

Mais cela n’influe pas, cela trahit juste un manque d’expérience, et nous avons vocation à publier des jeunes artistes ;)



Y a-t-il une phase de correction des nouvelles importantes avant publication ? 

Evidemment, il y a systématiquement une phase de correction grammaticale, orthographique et syntaxique pour éviter les coquilles et les phrases étranges. Ou nous demandons à un auteur de clarifier un passage. Ce genre de chose.

Il nous arrive parfois de travailler un peu plus avec l’auteur sur un texte qui nous paraît très intéressant mais qui a besoin d’être amélioré. Soit cela se passe très bien, soit cela ne se passe pas… du tout. L’auteur finalement ne donne plus de nouvelles et nous abandonnons le texte. Donc du coup, nous nous lançons dans de grandes phases de correction si le texte est vraiment un coup de cœur, et si l’auteur s’engage à effectuer les corrections dans un certain délai.

Mais il rare que nous choisissions une nouvelle demandant un grand « chantier ».



Pour finir, quelques mots que tu voudrais adresser aux jeunes auteurs pour leur parler de ton webzine ?
 

Tout d'abord, ne pas baisser les bras avant même d'avoir commencé. Si vous ne tentez pas votre chance, jamais vous ne saurez si votre texte est effectivement intéressant ou non. Je sais, le moment où vous cliquerez sur « envoyer » sera horrible, et vous direz « je n’aurais jamais dû ». (En tout cas, ce petit sentiment oppressant continue de m’assaillir à chaque envoi.) Vous voyez encore des milliers de choses que vous auriez pu changer… Il y a de nombreux fora d’écriture pour vous donner une critique constructive sur vos écrits si vous en ressentez le besoin. (Nous avons un partenariat avec imperial dream notamment)

Mais à un moment il faut dire stop, et se lancer. Et ça, personne ne peut le faire à votre place.

Si vous voulez avoir une idée de ce que nous publions, les numéros sont en téléchargement gratuit. 

Mais sachez que nous sommes là pour découvrir de nouveaux auteurs et les publier. Nous préférons accepter les textes que les refuser. Et vous ne pouvez pas deviner si votre texte nous plaira ou non.

 

(*) Par contre, ce qui ne nous plait pas du tout, ce sont les textes ne respectant pas une ligne du guide de soumission

Gandalf-aime-la-Gargotte.jpgStand de la Gargotte à la fête médiévale de Brimey (juin 2009)

Laetitia Nebelwald sous la protection de Gandalf, amoureux des belles lettres s'il en est

 


Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires

Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?