Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 18:04


Ce que jec vais dire ici paraîtra sans doute assez inutile à la plupart des auteurs, mais quand on n'est pas du tout dans le milieu (comme c'était mon cas il y a quatre ans), on peut ignorer certains de ces termes.

 

Appel à textes (AT) :

A la différence d'une soumission non-sollicitée, un appel à textes est une demande qui provient de l'éditeur pour sortir une anthologie (ou un fanzine ou autre). Il peut imposer le thème, le genre, des consignes de taille ou rester libre sur tous ces points. Afin de ne pas perdre son temps et de ne pas faire perdre le sien à l'éditeur/anthologiste/responsable de revue, il est bon de bien lire les consignes pour s'y conformer. Si celles-ci ne sont pas assez claires, il est généralement possible de poser des questions à l'émetteur de l'AT (mais vérifiez d'abord que la question n'a pas été posée par quelqu'un d'autre).

L'Appel à textes est suivi d'une sélection dont les heureux élus sont édités sur le format précisé dans l'AT. Cette parution peut être rémunérée (ce sera généralement précisé dans l'AT ou dans la ligne éditoriale du support). Le plus souvent, l'auteur est rémunéré par un exemplaire gratuit et peut acheter d'autres exemplaires à des tarifs préférentiels.

Je ferai un article plus détaillé sur les AT ultérieurement.

 

NB :

Les consignes de limitation de signes se comprennent généralement espaces comprises (oui, normalement, dans ce cadre le mot "espace" est féminin). Vous pouvez trouver ce chiffre dans les propriétés de votre document.

 

Concours :

Le concours se différencie généralement de l'AT par le fait qu'il donne droit à des lots. La participation est parfois payante (ce qui s'accompagne souvent de lots plus intéressants).

 

La bêta-lecture :

Il s'agit simplement de faire relire et commenter votre article par un (et si possible plusieurs) regard(s) extérieur(s) afin de traquer les maladresses, les incohérences et les passages difficilement compréhensibles. Étant donné le temps nécessaire à une bonne lecture, elle fonctionne souvent sur un échange de bons procédés. Cocyclics est par exemple un collectif basé sur la solidarité entre auteurs pour se corriger les uns les autres. Il sera toujours difficile pour un auteur qui n'est pas prêt à donner son temps aux autres de prétendre à se faire aider. De toute façon, bêta-lire les écrits des autres est au moins aussi enrichissant que de travailler ses propres écrits. On apprend beaucoup de ses erreurs, mais tout autant de celles des autres.

 

BAT ou Bon À Tirer :

Il est normalement obligatoire pour tout texte qui doit paraître sous une forme ou une autre. Il s'agit de la dernière version de la nouvelle après correction qui doit être validée par l'auteur. Le texte livré au public devra normalement y être conforme sans la moindre modification. Il appartient donc à l'auteur de le relire attentivement pour être sûr qu'il correspond à ce qu'il veut voir paraître. Il lui faut ensuite le valider, ce qui peut se faire par mail sur une version pdf du dossier si les échanges sont restés virtuels, ou par signature sur le texte si les échanges se sont fait par courrier.

Je dois avouer qu'il m'est arrivé de ne pas valider de BAT avant une parution mais, à ma connaissance, ce n'est pas un fonctionnement normal dans le milieu éditorial (et cela peut donner naissance à des parutions non conformes à la volonté de l'auteur).

Disons que la soumission d'un BAT est, pour moi, un gage de sérieux de la part de l'éditeur quand vous travaillez avec une petite structure.

 

L'éditeur à compte d'auteur :

Je ferai prochainement un article sur la différence entre un éditeur à compte d'auteur et un éditeur à compte d'éditeur mais en attendant, je conseille vraiment aux jeunes auteurs de se renseigner là-dessus avant de verser le moindre sou à un éditeur. Un éditeur "classique" ne doit pas vous demander d'argent pour publier votre livre. S'il le fait, je vous conseille de bien prendre vos renseignements avant de vous lancer là-dedans, pour savoir dans quoi vous vous engagez !

 

Je dois reconnaître que pour le moment, je n'ai aucune idée des autres mots qui pourraient vous poser problème. Je remplirai donc cette page au fur et à mesure qu'on me posera des questions ou que j'en verrai sur les forums. N'hésitez pas également à rajouter des commentaires pour me signaler des oublis.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claudel 25/03/2010 12:42


Je dis toujours à mes clients (je parle comme si j'en avais une dizaine!) que s'ils ont un bon réseau de contacts et qu'ils ont une âme de vendeur, l'auto-édition c'est très bien. L'édition à
compte d'auteur n'est pas réellement connue au Québec, au sens où je ne connais pas d'éditeur qui s'affiche comme tel. C'est comme caché, secret, c'est une fois que vous faites affaire avec
l'éditeur qu'il vous parle de participation aux frais! Et les auteurs qui paient de leur poche pour se faire publier ne s'en vantent pas on dirait.


claudel 25/03/2010 12:20


"auto-édition" pourrait être ajouté: l'auteur s'édite lui-même. Il obtient gratuitement un ISBN. Il écrit, corrige ou fait corriger, fait imprimer et il distribue lui-même son livre. J'en connais
quelques-uns qui publient 300-500 exemplaires et ont un bon réseau de contacts pour vendre leurs livres, tout en le proposant à des libraires et tabagies et en se rendant aux expositions locales ou
régionales.


isa 25/03/2010 12:24


Oui, il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet. En fait, je comptais faire un article sur les différents modes d'édition : l'édition à compte d'éditeur, à compte d'auteur ou l'auto-édition.
Notamment parce que tant qu'à devoir se démarcher soi-même, je pense que l'auto-édition est bien plus intéressante que l'édition à compte d'auteur.


Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives