Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 07:56

En ce moment, il y a bien des sujets d'actualité qui m'interpellent et sur lesquels je souhaiterais faire un billet. Hélas, je n'en ai pas toujours le temps. C'est cependant sur un sujet assez anecdotique que je vais écrire quelques mots aujourd'hui, car je vous avoue qu'il provoque en moi une profonde perplexité. En écoutant ce reportage sur France Infos au sujet de la polémique sur l'ouverture de restaurants Halal dans la chaîne Quick, je vous avoue que je ne comprenais même pas le problème. M. Claude Capillon invoque le risque de communautarisme lié à l'exclusion d'une partie de la population desdits restaurants. Pour le citer : "on rejette une partie de la population parce qu'on leur dit :"(...) Si vous voulez manger du non-halal, vous devrez aller ailleurs." Euh, certes s'ils ont envie de bacon... Mais s'ils veulent manger autre chose que des hamburgers aussi. En bref, Quick fait bien ce qu'il veut, à ma connaissance nul n'oblige un restaurant à tout proposer à ses clients. Et surtout, il ne me semble pas que quoi que ce soit interdise à un non-musulman de manger de la viande Halal. Il y a à deux rues de chez moi une boucherie Halal et c'est là que j'achète mes merguez depuis des années parce qu'elles sont très bonnes et beaucoup plus abordables que dans les autres boucheries de ma ville. Je suis toujours accueillie là-bas avec le sourire et sans que qui que ce soit m'ait demandé si j'étais musulmane. Personnellement, l'enseigne "boucherie Halal" ne m'a jamais donné l'impression d'être exclue d'une façon ou d'une autre. L'exclusion viendrait-elle vraiment du commerçant dans ce cas, ou plutôt de celui qui ne supporte pas qu'on offre un service à une population qui le demande ?

De fait, en ne proposant pas de viande Halal, on exclut toute une partie de la population. Je ne peux pas dire que je trouve ça scandaleux parce que c'est la liberté de commerce (les vendeurs d'animaux "excluent" les gens allergiques aux animaux et les coiffeurs pour dames excluent les hommes (et inversement))  mais je ne vois pas en quoi le fait qu'une partie des restaurants Quick satisfassent cette portion de la population, sans pour autant rejeter les autres, soit de "l'exclusion". Ça me paraît même plutôt sain que les musulmans puissent fréquenter ces restaurants où toute une part de la jeunesse se retrouve assidûment (enfin "sain"... pas forcément en ce qui concerne la diététique, mais au moins au niveau de l'intégration sociale).

Pour ce qui est de l'argument de Quick au sujet du stockage de deux viandes différentes, argument rejeté d'un revers de main par M. Capillon, je peux le confirmer. Pour avoir un mari qui a travaillé 8 ans chez Mac Donald's, je peux assurer que le stockage des denrées périssables est un réel problème pour ces restaurants. Alors ajouter une deuxième chaîne du froid à respecter n'est pas si simple. Mais je suppose que M. Capillon, avant de s'exprimer, a dûment pris le temps de se renseigner sur la question...

Quoi qu'il en soit, je suis encore une fois perplexe face à la capacité de nos politiciens à créer des polémiques là où il n'y en a pas, et, au passage, de l'exclusion, là où il n'y aurait aucune raison d'en trouver. Dans le climat politique actuel, c'est vraiment de ça qu'on avait besoin...

Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans (a)politique
commenter cet article

commentaires

ayaquina 01/09/2010 08:50


Salut Isa !
Ça fait du bien quand les choses sont dites aussi simplement. Parfois, il faut arrêter de penser et juste vivre!
La plupart des questions liées aux communautarismes ne cessent de s'exacerber d'autant plus qu'on les met en avant. Parfois, le jeu en vaut la chandelle, parfois on est dans la démagogie la plus
pure. Ça en devient caricatural. Mais c'est là où on se rend compte que cet l'adage Lacannien "Je suis athée, dieu merci!" décrit bien la laïcité à la française, car beaucoup de réflexions ne
découlent pas d'un sentiment de menace de notre laïcité, mais plutôt du fait que ces irruptions "étrangères" viennent brouiller l'héritage catholique de la France. On a beau refuser rationnellement
le catholicisme, il n'en est pas moins installée dans notre inconscient collectif. Quand on dit "être français", on n'est pas loin de dire que français laïque c'est fêter Noël et Pacques (de façon
républicaine et capitaliste, bien sûr), mais pas l'aïd ou je ne sais quoi de ces fêtes barbares. Bref, on a encore du chemin à faire pour comprendre que la laïcité, c'est accepter la différence,
mais pas que dans un sens.


isa 01/09/2010 12:41



Tout à fait ! C'était toute la polémique autour du voile, d'ailleurs. La laïcité consiste-t-elle à nier les religions ou à les respecter toutes ? Quand on décide de "nier" on le fait forcément
pour ce qui sort de la norme. La "norme" en France c'est d'être enterré à l'église, de porter des médailles de baptême, mais pas un voile...


Ce qui est terrible c'est que le discours politique actuel banalise les propos racistes. Pourquoi se priverait-on de dire en privé ce que les gouvernants disent à la télé ou à la radio ? Dans mon
entourage, je n'ai jamais autant entendu le terme de roms à toutes les sauces qu'en ce moment...


 


(J'aime beaucoup la phrase de Lacan ^^)



Lucie 01/09/2010 08:45


Ah oui, et aussi : je n'ai jamais bien compris en quoi le communautarisme était un risque. On met derrière ce mot autre chose que ce qu'il signifie. Et j'ai trouvé un article très intéressant (sur
un site à suivre, AMA) :
http://lmsi.net/Etes-vous-communautaristes


isa 01/09/2010 12:33



Un article intéressant... pour les littéraires ! Le problème c'est que ça parlera toujours moins au peuple (celui qui élit les dirigeants).


Le communautarisme, pour certaines personnes de bonne volonté (si si, il y en a) n'est pas la crainte que certaines communautés mettent à mal leur monopole (l'universalisme qui n'est en fait que
la mise en avant du communautarisme minoritaire). Ce que ces gens craignent, c'est qu'il y ait des endroits où on ne trouve que des ceci ou des cela et que les deux ne communiquent plus entre
eux. Cette peur, je peux la comprendre, parce que si on ne se parle plus, on ne communique plus. En sciences de l'éducation, on avait un module sur l'interculturalité et le multiculturalisme ou
"comment permettre que la cohabitation des cultures aboutissent à un enrichissement mutuel et non à une cohabitation plus ou moins tolérante ?" Ceux qui réfléchissaient à la question n'étaient
pas de dangereux fachos essayant d'instaurer un dogme. Mais ils espéraient permettre que les différents cultures échangent et communiquent. Pour eux, le communautarisme n'est pas un "risque" mais
du gâchis. On pourrait gagner tellement plus les uns des autres qu'une simple coexistence ! Quel que soit le nom qu'on donne à tout cela, ce qu'un certain nombre de gens bien intentionnés veulent
éviter c'est qu'on crée des cercles qui ne se fréquentent plus. Mais du coup, on invoque le concept à tout bout de champ.


Plus simplement que cet article, ce que j'ai envie de dire au citoyen lambda c'est "La seule chose qui vous interdise d'aller dans ce Quick c'est vous-même." Il est certain que si la majorité des
non-musulmans "boudent" le Quick en question, il n'y aura plus que des musulmans assis aux tables et ça peut mettre mal à l'aise ceux qui voudront s'y rendre. Mais rien de tel ne se produirait si
on ne créait pas une exclusion là où il n'y en a pas. Si les anciens clients continuent à le fréquenter (hormis les fans de bacon dont je comprends très bien qu'ils aillent voir ailleurs) il n'y
aura pas d'exclusion. Au contraire, si dans votre groupe d'amis il y a des musulmans (c'est bien ça le rêve de la démocratie sans "communautarisme", non ?) ils pourront venir manger un burger
avec vous au lieu de décliner l'invitation. Qu'on ait peur ou non du communautarisme, je ne vois là que quelque chose qui lutte contre. D'où ma totale incompréhension de cette polémique (hormis
en effet pour faire du camouflage politique et engrenger des voix très à droite).



Lucie 01/09/2010 08:43


Oh que je suis d'accord avec toi ! (c'est surprenant, hein ? ;-))

C'est clair que nous n'avions pas besoin de cette polémique... mais certains, si, en avaient besoin. Quoi de mieux pour détourner les esprits des affaires scandaleuses actuelles ? Toujours la bonne
vieille technique du bouc émissaire, Musulman, Rom... L'Autre, quoi...


Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?