Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 09:10

Allez, un peu d'autobiographie pour me reposer. J'ai déjà rédigé le début (entre 10 000 et 20 000 signes) de 7 des 9 romans qui m'ont agressé le cerveau récemment. Plus que deux et je pourrais revenir à mes nouvelles sans complexes en attendant de voir ce que je vais avancer ensuite. Au moins, j'ai le choix !

En fait, la raison pour laquelle je vous parle de cela, c'est que ça illustre parfaitement un des conseils que j'aurais à donner aux jeunes auteurs. Ce que j'ai fait là (c'est-à-dire commencer neuf romans en même temps), vous ne le lirez dans aucun manuel. Vous lirez même dans toute bonne méthode qu'il faut absolument éviter de se disperser de la sorte. On prend le risque de perdre la trame ou le ton de ses romans, de se disperser, de faire des romans Frankeinstein avec vrais morceaux de cadavres décomposés dedans... En bref, c'est MAL. Et je suis bien d'accord avec tous les éminents écrivains qui vous diraient cela. Et pourtant, je le fais. Pourquoi ? Parce que je me connais. Mon plus gros problème en matière d'écriture n'est pas de trouver l'inspiration mais de mettre de l'ordre dans les idées qui veulent toutes se caser en même temps dans un même roman. Il est également vital pour moi de me faire plaisir quand j'écris (ça vaut mieux, vu ce que ça paie). Pour ça, j'ai besoin de me surprendre et de m'oxygéner et je travaille toujours sur au moins deux romans et quelques nouvelles en même temps. Enfin, pas au même moment, mais je vais avancer à fond un roman, écrire 20/25000 signes par jour et sécher, d'un coup. À ce moment-là, je change.

Donc, mon premier conseil est : NE M'IMITEZ PAS ! Ce que je fais est mal, littérairement suicidaire. Pourtant, je le fais.

Mon deuxième conseil est donc : FAITES COMME MOI (si si, vous allez voir que dans le fond, c'est logique). Apprenez à connaître vos points forts et vos faiblesses (surtout celles-ci) et voyez la méthode qui vous convient. Et peu importe si elle ne correspond à aucune méthode pour peu qu'elle vous réussisse.

C'est sans doute pour cela que vous ne trouverez pas de méthode d'écriture en ces pages, mais juste des conseils en rapport avec le monde éditorial. Je ne suis pas un bon exemple et j'en ai bien conscience. Du coup, je ne pourrai que vous donner des conseils que je n'applique pas. Cela ne signifie pas que ces méthodes ne servent à rien. Si vous avez du mal à vous lancer, lisez-en, essayez de les appliquer. Et après, avec le temps, trouvez votre propre rythme et vos propres trucs.

Maintenant, je vous laisse, j'ai encore les bases de deux projets à poser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ayaquina 05/04/2010 11:57


Moi aussi! Trop drôle. Eh bien je me sens moins seule maintenant dans ma façon de procéder! A très bientôt, Isa, ici ou sur cocy.


isa 05/04/2010 13:47



Au plaisir :)



Ayaquina 05/04/2010 10:22


Oui, complètement! En fait, ce qui m'aide le plus, c'est quand le narrateur est différent, (à la première personne ou pas), ça me permet de me projeter dans un ton complètement différent sans
m'emmêler les pinceaux. C'est vrai qu'il y a un risque parfois à moins bien distinguer nos personnages quand on écrit plusieurs trucs à la fois, mais je crois qu'au bout d'un moment, quand on est
bien rentré dans le vif de l'histoire, que le décor fonctionne etc, cette difficulté disparaît. Mon plus grand problème c'est que lorsque j'organise trop mes histoires (notes, plan, etc...) après
je suis incapable d'écrire, comme si du coup je m'ennuyais dans un chemin trop bien tracé. Et pour écrire 9 romans, j'imagine que tu dois quand même avoir une trame assez serrée pour ne pas te
perdre, non? C'est pour ça que je ne peux pas me lancer dans un nombre plus important, parce que je dois rester "immergée" dans mes histoires, plus que fidèle à mes notes. Si j'étais immergée dans
9 histoires je crois que je quitterais le domaine de la skizophrénie au profit du dédoublement de la personnalité!


isa 05/04/2010 10:29



On se ressemble vraiment sur beaucoup de points (sauf sur le nombre, en fait ^^). J'aime alterner aussi entre première personne et troisième quand j'ai deux projets en cours en même temps. Et je
m'ennuie quand j'ai un synopsis trop bien tracé. En fait, ma trame c'est de bien poser mes personnages, le début de mon histoire, les motivations de chacun, etc... Et "essayer" (mais je n'ai pas
toujours le temps) de prendre des notes sur le moment de l'histoire où j'en suis, pour ne pas créer des incohérences quand je reviens (entre autres noter les indices semés en route et les
mystères pour être sûre de tout ramasser à la fin). Je fais assez souvent des synopsis aussi, mais seulement pour le plaisir de ne pas m'y tenir ^^



Ayaquina 05/04/2010 09:32


Ca me rassure parce que je ne sais travailler que de cette façon squizophrénique. Moi, je classe ça "peur du vide". Si je mène un seul projet à la fois, j'ai l'impression que je ne vais plus JAMAIS
avoir d'idées une fois le roman terminé, alors du coup j'ai peur de finir et je cale. Quand j'en mène plusieurs à la fois, ça va. De là à en faire 9...c'est un peu trop poussé pour moi. J'en fais
deux en même temps, une correction de troisième et une nouvelle. Et je trouve ça déjà éreintant! Mais tu as raison, l'important est de se connaître et d'apprendre à jongler avec notre propre
fonctionnement, et surtout, se faire plaisir!!


isa 05/04/2010 10:06



Oh, je ne dis pas que je finirai les 9, ou du moins pas tous en même temps et sûrement pas cette année. Seulement si je n'avais pas pris ces notes, ils auraient continué à tournoyer dans ma tête
et je me serais sentie obligée d'en semer des bouts dans toutes mes autres histoires. Là, j'ai tout balisé et je peux retourner à mes autres projets l'esprit clair.


Par contre, quand je travaille sur deux romans en même temps, il faut toujours que ce soit des genres assez différents (pour renouveler le plaisir quand j'en ai marre d'un genre). Est-ce que
c'est pareil pour toi ?



Carolineacarolineh34@yahoo.fr 04/04/2010 12:55


Cela étant, l'humain n'étant pas une machine, il n'est pas livré avec mode d'emploi. Donc, je ne vois pas pourquoi il y aurait une façon "bonne" de faire les choses et une façon "mauvaise".
Respirons un peu, approuvons notre individualité, comme Isa le dit apprenons à connaître nos points forts et faiblesses personnels et "go on".


isa 05/04/2010 10:03



Luxy :"Cela étant, l'humain n'étant pas une machine, il n'est pas livré avec mode d'emploi."


Et je peux te dire que les parents le regrettent beaucoup :'(



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives