Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 09:24
La première vertu dont doit se doter un apprenti auteur est la patience.

Oui, je sais, vous espéreriez un conseil plus constructif (ne vous en faites pas, ça va venir). Mais avant de vous lancer sur ce marché, il faut vraiment vous préparer à ça. L'édition c'est long, très long.

Avant de soumettre un manuscrit, laissez-vous toujours du temps. Le comité de lecture va mettre des mois pour l'étudier alors vous n'êtes pas vous-mêmes à un ou deux mois près. Si vous voulez vous donner toutes vos chances, laissez reposer votre prose une fois que vous l'avez améliorée autant que possible. Passez à autre chose, écrivez, lisez, peu importe : essayer d'oublier ce que vous avez écrit (autant que possible). Puis revenez-y avec un regard neuf.
Essayez au maximum de vous faire lire (je ferai un article sur la bêta-lecture qui est essentielle en matière d'écriture, mais pour résumer) : essayez de trouver des lecteurs qui ne seront pas complaisants et qui lisent suffisamment pour que leur avis soit vraiment éclairé. Prenez le temps de vous ouvrir à leurs remarques et d'essayer de modifier votre manuscrit en les prenant en compte.

Si vous pouvez respecter toutes ces phases pour un appel à textes avec une deadline, c'est que vous êtes plus discipliné que la majorité des auteurs confirmés (accessoirement, ça peut faire la petite différence qui vous permettra d'entrer dans la cour des grands). Mais l'essentiel est vraiment de se tenir à ces règles pour les manuscrits non-sollicités.

Vous allez devoir ensuite attendre longtemps pour avoir une réponse à votre soumission. Que ce soit pour un appel à textes ou pour un manuscrit non-sollicité, le délai peut aller de quelques mois à un an (voire deux pour les maisons débordées). Gardez à l'idée que quand un éditeur met longtemps à vous répondre c'est qu'il étudie vraiment chaque manuscrit.  Lire votre synopsis et vous envoyer une lettre-refus type ne lui prend que quelques minutes, si ça prend plus de temps c'est qu'il est plus sérieux que ça. Evitez de râler ou de vous énerver, ça vous fera rarement passer avant les autres, mais ça ne donnera pas envie à l'éditeur de travailler avec vous. Et soyez surtout conscient que, si vous avez la chance d'être sélectionné, les délais s'allongeront encore. Une fois le manuscrit choisi, il y a de très importants temps de correction et même si vous répondez rapidement aux exigences de l'éditeur, lui-même ne pourra pas toujours vous faire un retour dans les meilleurs délais (parce qu'il a d'autres obligations). Une fois encore, ça ne sert à rien de s'énerver.
Les phases de correction vont se multiplier. Vous penserez avoir fini qu'on sera passé à l'ortho-typo et qu'on vous fera à nouveau procéder à des modifications. Une fois encore, restez zen. Il ne faut jamais oublier en matière d'édition que le temps passé sur un manuscrit ne vise qu'à le rendre meilleur.

Si je peux vous donner un conseil, essayez de continuer à écrire sur d'autres projets pendant que vous attendez. Tout d'abord, cela vous aidera à patienter et vous évitera de faire partie de ce lot de mécontents qui par leurs mails impatients font encore perdre du temps à l'éditeur. Et surtout, cela vous aidera à ne pas vous décourager en cas de refus.
La sélection éditoriale n'est pas un long fleuve tranquille. Vous pouvez être dans une bonne phase et avoir des textes acceptés et soudain passer par un grand blanc. Cela peut être parce que vous avez eu moins d'inspiration, parce que votre style évolue et ne s'est pas encore tout à fait trouvé, parce que vous vous êtes attelés à des appels à textes plus durs (avec plus de concurrents), ou une simple question de malchance (cet éditeur-là n'était pas en phase avec votre plume, ça arrive). Les échecs peuvent plomber la plume pour un petit moment. Le meilleur moyen de s'en prémunir est d'avoir soumis d'autres textes ailleurs qui donneront peut-être une réponse positive. Ou d'avoir des projets suffisamment avancés pour y trouver sa motivation.

Et puis voilà, à ceux qui trouveront qu'ils ont perdu du temps en lisant cette page qui ne contenait aucune réelle info pratique, je dirai que vous n'êtes pas prêts pour l'édition. La patience, je vous l'ai dit, c'est la clé de tout ;)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

caroline 10/03/2010 10:36


Je crois qu'un petit rappel ne fait jamais de mal. ;)


Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?