Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 20:54

Mon mari m'a lu à l'instant une phrase qu'il a relevée dans un livre de Stephen King et qui s'applique très bien aux autistes :

Quand l’ensemble des repères et des automatismes de la vie quotidienne  se désagrège si brutalement, il faut bien se raccrocher à quelque chose de logique et de prévisible.

 

Cette phrase, tirée du roman "Jessie" ne parle absolument pas d'autisme mais juste du refuge que trouve notre cerveau quand il est en panique. Et pourtant, elle décrit admirablement les comportements rituels propres à ce handicap. Ce qu'on remarque en général chez l'autiste (ce qui impressionne, fait peur ou fascine) n'est rien d'autre qu'un mode de fonctionnement parfaitement normal pour quelqu'un dont les repères ne parviennent pas à se mettre en place. Le problème c'est cette absence de repère : trouver sa cause qui n'est pas la même pour tous les autistes, trouver un moyen d'aider à cette mise en place. Le "rituel", cette caractéristique de l'autisme tellement souvent mise en scène au ciné, n'est rien d'autre que le symptôme tout à fait normal d'une angoisse qui, elle, est permanente et au-delà de ce qu'un esprit est fait pour supporter.

 

Dans le même ordre d'idée, lors de l'ESS organisée pour préparer la rentrée à l'école de mon fils, les maîtresses ont répété à plusieurs reprises que ce que je leur conseillais n'était pas très différent de ce qu'il faut appliquer avec les enfants "normaux". Ce n'est pas faux. Ne pas paniquer, ne pas crier, ignorer autant que possible les comportements dérangeants car ceux-ci n'ont pour but que d'attirer l'attention (s'ils n'y parviennent pas, ils ont toutes les chances de ne pas être reproduits)... autant de choses qu'on apprend à faire quand on tient une classe de 25/30 petites bombes potentielles. Sauf qu'avec un autiste, c'est la profondeur de l'incompréhension et l'angoisse qui en découle qui sont au-delà de toute limite. Et les conséquences quand on n'y prend pas garde sont à cette échelle...


Comprendre nos ressemblances pour aller au-delà des apparences, c'est un premier pas pour comprendre nos différences.

 

Voilà, juste un petit billet pour vous dire que je n'avais pas abandonné l'idée de parler de ce sujet (bientôt un billet sur cette fameuse ESS ou "comment se réconcilier avec l'humanité") mais que je manque de temps et de recul en ce moment. Au passage, toutes mes excuses à ceux qui attendent un mail de moi, ça va venir dès que j'aurai soufflé un peu.

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRsq5I-ZWw7L2hlrJCV0JxBsJat9t_KgYj8c6Vy8h_jCJIljQCSFg&t=1

Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans Autisme
commenter cet article

commentaires

Loïc 27/04/2011 11:12


Belle phrase qui, en effet, ne s'applique pas qu'à l'autisme...


isa 27/04/2011 13:14



Ou alors on est tous autistes ^^



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives