Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 18:20

http://www.ville-de-sciez.com/Actualites/Avril-2010/Ceremonie-deportation/EMS.jpgHistoire de donner un petit air de continuité à ce blog, je vais me risquer au politiquement incorrect au risque de heurter quelques personnes.

Nous voici aujourd'hui à la journée nationale de la déportation qui fait suite à la journée anniversaire des 65 ans depuis la libération d'Auschwitz en Janvier, à la lecture des noms de déportés le 11 avril pour commémorer le jour de l'Holocauste puis le 8 mai qui suivra... et tout un tas d'autres célébrations que je n'ai même pas en tête tant elles sont nombreuses... et tant elles passent inaperçues, même pour quelqu'un qui écoute France Infos cinq heures par jour comme moi. Étant très sensible à la guerre et aux atrocités dont sont capables les humains pour peu qu'on les mette dans le cadre adéquat, le sort des juifs est très loin de me laisser indifférente. Aurais-je l'air pourtant monstrueuse si je prenais le risque de dire que trop c'est trop et qu'en matière de mémoire comme pour tout le reste, la quantité n'a jamais remplacé la qualité ?

On a parlé cette année de diminuer les heures d'histoire dans les sections scolaires où cet enseignement n'était pas fondamental. Et ça, oui, ça me fait frémir. Qu'on parle un jour d'une école de l'apprentissage où les élèves sortiront avec un vrai diplôme utile qui leur donnera un travail, mais ignoreront l'Histoire de leur pays et de l'Humanité, ça, ça m'inquiète. En parallèle, il suffit qu'une minorité demande justice pour les préjudices soumis et hop ! On lui invente une petite journée dans un coin, journée toujours beaucoup moins médiatisée que les différentes commémorations juives... Ou du moins sur France Infos. Parce qu'en-dehors des maniaques de l'information, ces journées ne touchent pas grand-monde. Que ce soit celles de l'esclavage, des juifs ou de n'importe qui. On pourrait en rajouter pour tous les peuples massacrés, pour ces génocides sur lesquels nous avons fermé les yeux ou auquel nous avons collaboré que ça n'empêchera pas grand-monde de bien digérer.

http://dspagnou.celeonet.fr/wp-content/uploads/2009/04/journee-nationale-de-la-deportation-007.jpgCes journées me donnent bien souvent l'impression de ne servir qu'à nous donner bonne conscience, en payant quelques belles commémorations, des couronnes, le déplacement de l'un ou de l'autre. Et derrière ? Pas grand-chose. On invite les dictateurs à s'assoir à notre table, on leur déroule le tapis rouge, on leur fait une place de choix dans la Tribune présidencielle pour le 14 juillet... Mais on fait quelques jolis discours sur les dictateurs du siècle dernier, ça fait chic (et ne voyez pas forcément là-dedans une critique de notre gouvernement actuel, parce que notre président n'est ni le premier ni le dernier à serrer la main des dictateurs de tout poil... Il le fait devant les caméras, certes, mais en privé les mains des dictateurs ne sont guère plus propres qu'en public).

Et derrière, on trouve toujours des polémiques comme celle d'aujourd'hui : les homosexuels qui s'insurgent (à juste titre à mon avis) qu'on ne les cite pas dans les catégories de déportés. Oui, on a déporté des gens parce qu'ils étaient homosexuels. Franchement, c'est vrai qu'on n'en parle pas des masses. Aujourd'hui, les juifs ne sont guère enthousiastes à l'idée qu'on évoque les deux ensemble. Alors bientôt une journée spéciale déportation des homosexuels ? Est-ce qu'il faudra ça ? Est-ce que le devoir de mémoire au moins ne peut pas se faire de façon un peu moins sectaire ?

À croire que non. Dans ce cas, si c'est pour que chacun continue à se battre pour sa petite journée à lui dont (très franchement) la majorité des français n'a strictement rien à taper, je ne vois pas comment tout ça pourrait nous apprendre à vivre ensemble. Je ne suis pas sûre du tout que ces diverses journées parsemeées de façon plus ou moins justes sur le calendrier soient la meilleure façon d'oublier nos différences et de réaliser enfin que l'Humanité n'est rien d'autre qu'un ensemble de diversités plus ou moins visibles.


Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans (a)politique
commenter cet article

commentaires

Ayaquina 25/04/2010 22:01


Non,je n'habite pas au Portugal, mais j'y ait grandi et j’avais trois ans lors de cette révolution. Le fait de ne pas avoir grandi en France m’a justement permis d’avoir un regard neuf sur les
commémorations en lien avec la guerre, puisque le Portugal ayant évité les 2 guerres mondiales, ne partage pas cette histoire européenne. (si ce n’est qu’elle se situait plutôt côté Hitler,
Mussolini et Franco). J'ai pris connaissance de tout ça (au-delà des cours d'histoire bien sûr) lorsque je suis arrivée en France. J’ai ressenti beaucoup d’émotion en recevant toute cette part de
mémoire à ce moment là et je crois que le risque est justement qu'on s'habitue tellement à une commémoration que ça banalise l'événement en lui-même. Il y a choses que l'on ne doit cesser de dire
et redire, mais encore faut-il se renouveler dans la façon de le faire pour ne pas produire l'effet inverse de ce que l'on voudrait: l’habitude et l'oubli. Je suis choquée au quotidien d'entendre
un grand nombre de personnes sachant ce qu'elles savent, tenir des discours qui stigmatisent toujours autant les "juifs", allant presque jusqu'à se dire qu'on a assez parlé de la Shoa. Je sais que
tu ne veux pas dire ça au travers de ton article, mais au contraire, que le fait de le rabâcher sans rien apporter de nouveau fait qu'on en arrive a ne plus s'émouvoir de choses dont le sens ne
devrait jamais s'éroder.


Lucie Chenu 25/04/2010 21:57


Non, je n'ai pas rédigé de billet sur ce thème-là (et je fais une pause, en ce moment, je saturais) mais je trouve que ce que tu dis rejoint mes (nombreuses) interrogations sur l'identité...


Lucie Chenu 25/04/2010 19:49


Je vais t'étonner beaucoup si je dis que tu touches là des points auxquels je suis très sensible, moi aussi ? ^^


isa 25/04/2010 20:14



C'est toujours très difficile de s'exprimer là-dessus. Il y a toujours un risque de blesser des gens en donnant l'impression qu'on est insensible à leur souffrance. Mais je ne pense vraiment pas
que ces quarante commémorations annuelles aient un réel effet sur ce qu'ils ont vécu et vivent encore. Je tends même à penser que ces guerres de commémorations créent plus de tensions que de
réconfort.


Si tu as écrit un billet là-dessus, je prends le lien volontiers :)



Ayaquina 25/04/2010 19:47


Je suis d'accord avec toi, pour les mêmes raisons que tu exposes. Je suis moi aussi très sensible à tout ce qui humilie, asservit, dénigre l'Humain, quelqu'il soit sur la planète, mais comme tu
dis, la qualité ne prévaut pas sur la quantité. Mais si vous manquez de chose à commémorer au milieu de tout ça, ou que vous voulez changer un peu, aujourd'hui au Portugal on commémore la
révolution des oeillets qui a mis fin à la dictature de Salazar (j'avais trois ans) et à la guerre coloniale contre l'Angola et la Guinée. C'est une révolution qui s'est faite sans qu'une seule
goutte de sang n'ait été versée. Et grâce à ça, ce jour là, je ne suis pas aller à l'école. Ca valait le coup, non?


isa 25/04/2010 20:16



Ah tiens, j'oubliais cet aspect de la chose ! De plus en plus de commémorations, de moins en moins de fériés. On va pas déconner quand même on veut bien faire bonne figure pour les peuples qui
ont souffert, mais faut pas plomber l'économie non plus.


Tu habites au Portugal ?



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives