Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 12:36

Je viens de trouver sur mon blog un commentaire d'un écrivain professionnel. Si, si ! Un qui gagne des sous avec ce qu'il écrit !

Je croyais l'espèce totalement anéantie, et pourtant... non seulement il en existe encore, mais en plus certains prennent  le temps de venir faire un commentaire sur le blog d'une auteur débutante.

Avouez que ça valait la peine que je vous en parle !

Maintenant, vous vous demandez sûrement (non ? Alors, j'ai raté mon effet :/) s'il n'y a pas quelque chose de louche dans tout ça et, je l'avoue, je joue sur les mots. Visiblement, cet écrivain vit bien de sa plume, mais pas tout à fait de ses livres. Ou pas seulement...

Il en parle en tout cas avec beaucoup d'honnêteté sur son blog : Journal d'un écrivain par Marc Lefrançois. Il y fait aujourd'hui un billet sur combien gagnent les écrivains que j'ai trouvé très instructif. 

J'aime beaucoup cet article qui pose sans faux-fuyants les douloureuses question des liens entre commerce, culture, argent... J'ai apprécié notamment cette phrase :Je cours donc après les médias, détournant une partie de l’énergie que je pourrais investir plus utilement dans la lecture ou l’écriture, non par une sorte d’impulsion mégalomaniaque, mais par nécessité professionnelle.

C'est malheureusement ce que je dénonçais un jour sur un forum. Mon problème n'est même pas de savoir si je serais capable de me vendre, c'est juste que c'est un temps que je juge perdu pour ma vraie passion. Sans compter que certains très grands auteurs resteront dans l'ombre car ils sont des marginaux qui ne savent s'exprimer que par leur plume. Là où d'autres perceront parce qu'ils sauront serrer les mains qu'il faut.

En tout cas, Monsieur Lefrançois, merci de votre passage sur ce blog et bonne continuation !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Julien au pays des livres 07/08/2010 10:37


j'aime bien cet auteur, son premier roman Botticelli Code est une merveille, pour son blog, j'aime bien aussi, il très intéressant, drôle, instructif !. Perso je soutient Marc Lefrançois et je suis
sur qu'il sera encore plus connu que Marc Levy ! Pour votre blog il est très bien fait je vais mettre un lien sur le mien et je vous invite à faire partie de ma commmunauté : Lire te Ecrire voila
le lien :

http://www.over-blog.com/com-1067544542/Lire_et_ecrire.html

A bientôt !


isa 07/08/2010 15:36



Merci beaucoup pour l'invitation. Par contre, en dehors de cet article et de celui sur l'Alchimiste, je parle surtout des littératures de l'Imaginaire et souvent de politique (je crois que je ne
peux pas m'en empêcher ^^). Si ce n'est pas rédhibitoire pour entrer dans votre communauté, j'y participerai avec joie.



Marc Lefrançois 06/05/2010 09:01


Non! Alors que l'éditrice à aussi travaillé pendant un mois dessus! Mais bon, je le garde sous le coude et je sais à qui le proposer... Autre exemple, j'ai écrit un article qui doit être publié
dans une revue universitaire, cela fait trois ans que je l'attends! Mais à côté de cela, c'est quand même beau de vivre ainsi sa passion...


Marc Lefrançois 22/04/2010 12:13


Merci Isa pour cet article si sympathique! Hélas, cela reflète bien la réalité de l'écrivain. Pour mon blog, Journal d'un écrivain, il s'agit bien de cela: retracer mon parcours à partir des
premiers livres publiés. Il est marrant d'y voir mes espoirs (tel média important me consacrant un article, Challenges), comme mes déceptions (un mois de corrections pour un manuscrit devant être
publié, même annoncé sur Amazon, mais finalement annulé au dernier moment par revirement de l'éditrice). Comme maintenant j'arrive à en vivre (grâce au mélange de mes droits d'auteur et de mon
activité de nègre littéraire), j'en profite pour donner quelques conseils... mais c'est aussi un espace pour moi de parler librement de mes passions mais aussi d'écrire de petits billets
humoristiques sans grandes prétentions littéraires ou des aphorismes un peu plus recherchés...


isa 22/04/2010 13:36



"un mois de corrections pour un manuscrit devant être publié, même annoncé sur Amazon, mais finalement annulé au dernier moment par revirement de l'éditrice"


Il est finalement sorti ce manuscrit ?


La vie d'auteur est faite de beaucoup de hauts et de bas. La fameuse angoisse de la page blanche, ce n'est qu'être seul face à soi-même : un combat qu'on prend l'habitude de gérer. Mais les aléas
éditoriaux sont une autre paire de manches.


Quant à la nécessité de se faire démonter dans certaines émissions juste pour "exister" sur la scène médiatique... c'est, je crois, ce qui me fait le plus peur dans ce boulot si un jour
j'accédais au statut d'écrivain professionnel.



Caroline 22/04/2010 09:46


C'est aussi le cas de certains artistes-illustrateur-peintres... J'imagine dans tous les métiers où un processue créatif est à l'oeuvre : potiers, céramistes, musiciens, sculpteurs, etc.
Je crois aussi que le net qui offre la variété, noie certains travaux de qualité.
Comment repérer l'Artiste au milieu de miliers de pages ou sites webs... (pour parler plus précisément de ce média). Et il y a même ceux qui n'ont pas de page web. Parce qu'il ne savent pas faire,
ou que ça ne leur semble pas intéressant. Et effectivement, démarcher les médias (net, presse écrite ou audio etc.), c'est du temps... improductif pour le processus de création pure.


isa 22/04/2010 12:28



Hélas, la communication est devenue le point nevralgique de tous les secteurs de nos jours. Le problème c'est que plus il y a d'artistes, plus il est difficile de percer. Pour autant, j'aime
cette diversité. Le tout est encore une fois de trouver un équilibre.



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?