Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 09:41

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.png

 

Pourquoi ? Oui, pourquoi ? J'ai souvent pensé "pourquoi tant de haine ?" Aujourd'hui, je le demande "Pourquoi tant d'amitié bon marché ?"

Entendons-nous bien, je n'ai rien contre les gens que j'ai mis en "amis" sur Facebook et certains le sont vraiment. Mais mince, un AMI, ce n'est pas ça. On ne peut pas avoir deux ou trois cents amis. L'ami, c'est le gars que vous n'hésitez pas à appeler à deux heures du mat si ça ne va pas, qui fera 200kms pour venir vous filer un coup de main si vous êtes vraiment dans le besoin, qui vous accueille chez lui même si vos enfants sont bruyants et risquent de casser ses bibelots. Deux cents amis ? Imaginez le nombre de coups de fil par nuit, le prix de l'essence pour tous ces kilomètres et les éclats de bibelots partout ! Les amis sont précieux parce qu'ils sont rares ; c'est pour ça qu'on peut tout leur donner.

Alors la question que vous pourriez vous poser est : qu'est-ce que ça peut bien me faire ? Tout d'abord, je n'aime pas qu'on galvaude un terme aussi beau qu'amitié. Au-delà de ce problème de principe, ça me bloque à un niveau purement pratique. Aujourd'hui, j'ai enfin fait ma "cueillette d'amis". Parmi la liste qu'on me proposait d'amis qui ont beaucoup d'amis en commun avec moi, j'ai sélectionné une partie de ceux que je connaissais au moins un peu de nom, ceux dont l'actualité littéraire m'intéresse... Et là, justement, je bloque. Il y a des auteurs que je respecte ; leurs opinions, leurs centres d'intérêt, ce qu'ils veulent partager m'intéresse, mais j'ai toujours un mal fou à leur demander s'ils veulent que je sois leur "amie". J'ai dû serrer les dents à chaque envoi avec toujours cette idée en tête que certains allaient se dire "Mais qui c'est celle-là ? On n'a pas gardé les cochons ensemble." Et il y a plusieurs demandes que je n'ai pas osé envoyer.

Alors oui, bon, faut savoir vivre avec son temps. Mais pourquoi ne pas employer le terme de "potes" ou de "contacts" ? Puisque j'ai découvert aujourd'hui qu'il existait des sous-ensembles d'amis (le comble de l'horreur pour moi, pourquoi pas un classement tant qu'on y est ?) chacun serait libre de classer en potes, amis ou contacts si le coeur lui en dit. Autant dire que, dans mon cas, il ne m'en dira point. Il y a des liens qui ne s'expliquent ni ne se nomment. C'est ce qui en fait la beauté.

Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans Internet
commenter cet article

commentaires

Lael 21/06/2011 00:20


bien d'accord avec tout ce que vous dites toutes les deux ;) Moi ce qui me dérange dans ce principe, c'est aussi le problème de s'adresser à tout ses "amis" lorsqu'on publie sur son mur, ou de
s'adresser aux "amis" de son "ami" (et on ne les connais pas forcément) lorsqu'on répond sur le mur du dit ami. J'aimerais pouvoir m'adresser rien qu'à mes amis proches, ou à ma famille, ou à tout
le monde y compris ceux que je connais à peine. Plutôt que de parler à chaque fois à tous.

Tu vois je me suis notamment posée la question lorsque je t'ai répondu sur FB à propos de la caisse handicapée. Bon ben voilà mon handicap je l'assume mais je ne le crie pas sur les toits non plus
lol. Et curieusement je trouve le blog plus "intime" pour discuter (ce qui est purement psychologique, vu que c'est ouvert au monde entier !). Là sur FB j'ai eu l'impression de le dire à tous, sans
pouvoir contrôler l'accès à ma parole. Le pire c'est qu'en fait, ce ne sont pas mes "amis" qui l'ont vu (c'était un peu ma crainte), mais les tiens ! Bref ce système donne le tournis parfois :s

Qu'est ce que t’appelle sous-ensemble ? Le fait de pouvoir les trier dans des "listes" ? C'est assez pratique, comme un mémo en fait. Après c'est sur que mettre un carcan rigide sur une chose aussi
jolie, éphémère et changeante que l'amitié, c'est un drôle de truc !


isa 21/06/2011 08:45



Oui, j'ai un peu du mal avec le fait que je ne sais pas toujours quand j'écris un truc qui le lit, où ça apparaît, etc... Je pars du principe qu'hormis ce que je mets en message privé, tout peut
éventuellement être lu par n'importe qui. Au début, j'avais sacrément fermé mes paramètres de confidentialité puis j'ai laissé tomber quand j'ai vu comment ça se passait. Un exemple : je n'aime
pas le côté "on voit qui est ami avec qui" ça a un côté étalage qui me déplaît. Du coup, j'ai mis ma liste d'amis en privé. Sauf que chaque fois qu'on a un nouvel ami, ça apparaît sur
l'actualité. Pour moi, cette petite ligne se matérialise comme une photo de deux personnes au sourire forcé qui se serrent la main en une de "cancan gazette". Sans doute parce qu'avant de me
mettre sur FB, j'ai vu trop de gens parcourir les listes d'amis des uns et des autres avec des commentaires comme "Pfff untel et untel sont amis... quand tu sais toutes les vacheries qu'ils
disent l'un de l'autre".


Pour les sous-ensembles, oui, je parle des listes. Elles n'auraient rien de choquant en soi (comme les listes de contact : famille, travail, etc...) c'est encore la présentation FBienne qui me
gonfle :"Amis en vedette" *soupir*



Sylvia Da Luz 20/06/2011 10:18


Ihih, totalement d'accord avec toi, et le pire peut-être, c'est qu'on s'y habitue... Perso, je suis une grnade sentimentale, et j'en suis presque arrivée à me demander ce que ça ferait, par exemple
si quelqu'un de virtuel, avec qui tu as créée des liens forts, venait à décéder, qu'est ce que ça te ferait? Qu'est ce qu'on ferait de sa page restée vide, etc, etc. Y a t-il une inhumation des
gens virtuels??? Des questions méga existentielles modernes :))... Mais je crois qu'on peut vraiment s'attacher au gens qu'on rencontre virtuellement, éprouver ce qu'on éprouve parfois au détour
d'un rencontre fortuite dans la vie réelle, on peut même, je pense, devenir amis, parce que les mots on du pouvoir (comme j'ai eu autrefois des amis épistolaires), mais je suis d'accord, 400 amis,
même dans la vie réelle, ce n'est pas crédible!Et dans la vie réelle, à moins d'avoir une énergie folle (et pas juste celle d'émettre un clic sur demande d'amitié), on ne le ferait sûrement pas.
Mais à par le terme, il y a tout de même sur la toile une capacité à fédérer les gens qui est impressionnante pour le meilleur comme pour le pire, c'est juste que ça pose des questions nouvelles,
pas toujours simples.
Bonne journée à toi, Isa !


isa 20/06/2011 10:27



Je crois tout à fait qu'on peut devenir ami avec des gens par Internet. Et sans doute même avec plus que dans la vraie vie parce qu'on y va quand on est plus disponible, parce qu'on se confie
plus facilement par écrit, parce qu'on se regroupe par centres d'intérêt. Ce qui me pose problème c'est de commencer une relation FB par ce terme. Dans certains cas, ça ne pose pas de problème
(pour toi, par exemple) mais il y a des gens avec qui j'aimerais bien échanger sans qu'ils soient mes amis aujourd'hui et qui le deviendront peut-être s'ils m'acceptent dans leur entourage
(virtuel en l'occurrence). Demander à être leur amie pour commencer, ça freine les relations plus que ça ne les favorise, pour moi.


Après y a le simple fait de "mettre un mot sur". Une relation est ce qu'elle est à l'instant T, elle est appelée à évoluer.


En ce qui concerne la mort éventuelle, c'est une chose pour moi tout à fait acquise que je serais plus triste de la disparition de certains amis du net que de gens qui habitent non loin de chez
moi. C'est la raison pour laquelle je m'inquiète un peu quand je reste longtemps sans nouvelles d'une personne que j'avais l'habitude de croiser. Le problème vient là encore du nombre. À une
époque, je me rendais compte immédiatement si "quelqu'un manquait à l'appel". Aujourd'hui que j'ai plus de fréquentations, je me dis que certains pourraient disparaître sans que je le réalise.
Quand je m'en rendrai compte, trop de temps aura passé pour oser prendre des nouvelles directement (faut-il encore que ce soit possible, on n'a pas toujours de coordonnées autres que celles du
net qui fluctuent pas mal).



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?