Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 10:02

Avec un peu de retard, je vous annonce cette nouvelle initiative très intéressante du Bélial :


Quel devrait être le prix d’un livre numérique ?

De l’avis général, le prix de la plupart des livres électroniques en vente aujourd’hui, proposés à seulement quelques euros de moins que leurs équivalents papiers, est beaucoup trop élevé. A combien faut-il vendre un livre numérique pour ne léser ni l’auteur, ni l’éditeur, ni le libraire ? Combien les lecteurs sont-ils prêts à payer un livre dématérialisé ?

En attendant le lancement de sa plateforme numérique innovante le 1er septembre, Le Bélial’ vous propose de répondre à ces questions. Téléchargez deux romans numériques en fixant vous-même leurs prix, sans minimum !

Téléchargez les deux romans numériques
En savoir plus sur la plateforme e-Bélial'

En France, la loi Lang sur le prix unique impose à un éditeur de fixer un prix à tous les livres qu'il édite et aux libraires de respecter ce prix. A l'heure actuelle, le livre numérique n'étant pas considéré comme un livre, il n'est pas soumis à cette loi. Malgré cela, les livres numériques du Bélial' seront par la suite vendus au même prix sur la plateforme e-Bélial' et chez votre libraire. La plateforme e-Bélial' vous permettra toutefois de soutenir l'auteur et la maison d'édition en fixant, si vous le souhaitez un prix supérieur au prix par défaut.

Courant septembre, Le Bélial' communiquera les résultats de l'opération. N'hésitez pas à nous dire combien vous avez acheté les deux romans et venir débattre avec nous du prix idéal d'un livre numérique ci-dessous ! C'est aussi l'occasion de beta-tester la plateforme e-Bélial', donc profitez-en pour nous dire si ça coince quelque part.

 

Source (Vous pourrez également trouver dans ce fil du forum du Bélial des arguments intéressants relatifs au prix du livre numérique et vous faire ainsi une meilleure idée des fourchettes envisageables en fonction de votre bourse et de vos convictions)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Phil 28/08/2010 23:53


Cela semble tomber sous le sens qu'un livre "dématérialisé" doive avoir un coût de production (quelle production, ah, ah !) moins élevé, ce pour le plus grand profit du lecteur, dis-je égoïstement.
La liseuse coûtant la peau des roubignoles, il faut bien que le pec moyen s'y retrouve un tantinet.


Macada 27/08/2010 12:56


Grand merci de l'info (et de son suivi) sur le projet du Belial.

Je viens d'acheter les 2 bouquins à 5 euros chacun. J'ai décidé ce prix en fonction de mon comportement actuel d'acheteuse et de grande lectrice (J'achète très essentiellement des poches d'occasion
et max 25 livres neufs (poche ou "petits" éditeurs)par an. Après l'achat, je suis allée voir sur le forum l'avis d'autres lecteurs...et je suis très agréablement surprise de voir que que je ne suis
pas la seule à me dire qu'un livre électronique devrait coûter moins qu'un poche neuf. ^^


isa 01/09/2010 08:32



La polémique sur le sujet est très compliquée et j'aurais du mal à la résumer en quelques lignes. Disons que, pour les éditeurs, proposer les deux livres au même prix (numérique et papier) c'est
proposer deux types de service et chacun choisit ce qui le satisfait le mieux. Pour notre génération, le numérique est souvent "moins bien" que le papier, mais je ne suis pas sûre qu'il en soit
de même pour la génération à venir (facilité de stockage, de déménagement, éventuellement liens hypertexte, etc...). Du coup, les éditeurs ne voient à mon avis pas pourquoi ils prendraient le
risque de bousiller toute la chaîne actuelle du livre pour faire une offre moins cher, alors que d'ici quelques années les nouveaux lecteurs ne comprendront pas pourquoi ils devraient payer plus
cher un produit plus encombrant et "dépassé". "Si le lecteur préfère le papier, libre à lui de faire comme avant", doivent penser les grands groupes d'édition.


Évidemment, c'est compter sans le fait que, depuis longtemps, tout le monde trouve que le livre est trop cher et que c'est en partie ce qui pourrit le marché. L'argument invoqué par les éditeurs
a toujours été le coût important de production et la rémunération de tous les intermédiaires. Cela aurait dû sauter avec le numérique et le lecteur s'interroge, en toute légitimité, sur ce prix
qui ne baisse pas. Le problème qui en résulte, c'est le risque d'un développement important du piratage. C'est à se demander s'il n'aurait pas mieux valu ne pas se lancer du tout dans le
numérique, que le faire à ce tarif qui donne l'impression de se faire arnaquer et va pousser les gens à se fournir autrement.


En tout cas, ça rend d'autant plus méritoire l'initiative du Bélial (m'étonnerait que les grands éditeurs pensent la même chose, par contre ^^). Il faut que certains éditeurs essaient de
bousculer un peu le marché si on veut avoir une chance que les gros doivent s'adapter.



A.C. de Haenne 26/08/2010 21:27


Oui, c'est une initiative très intéressante, qu'il faut bien évidemment soutenir !

A.C.


Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?