Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 11:28

http://yann-savidan.typepad.fr/.a/6a00e0098002858833011570a12898970b-800wi

Je m'excuse d'avance auprès des lecteurs de SF ici présents qui risquent de me trouver horriblement réactionnaire, mais je n'aime pas les caisses automatiques dans les supermarchés. Oui, le boulot de caissière est dur et pas franchement bien payé. Mais les personnes qui font ça, si elles le font, c'est qu'elles en ont besoin. Paraît que la mécanisation ne va pas enlever du travail mais juste changer le type de boulot. Ce que je sais pour le moment c'est que les boulots de remplacement, ça manque un poil. En plus, bon, la mécanisation dans les usines, c'est une chose, mais y avait une part de contact social dans ce job qui va manquer à certaines personnes.

'fin bref, par conviction, je m'étais dit que tant qu'il n'y aurait que peu de caisses automatiques, je n'y passerai pas. Na. (Quand je n'aurai plus le choix, ce sera autre chose). Puis aujourd'hui, pressée, les enfants qui attendent dans la voiture avec leur père, deux articles à la main et trois caisses ouvertes blindées de monde... le pratique a pris (comme souvent) le pas sur les convictions. Et me voilà à la caisse automatique. Tout se passe bien, c'est simple. À la fin, je tends la main pour prendre ma monnaie et mon ticket et, réflexe conditionné, j'ouvre la bouche pour dire "Merci, bonne journée" et je me retrouve comme un nouille face à la machine.

Vraiment le monde moderne n'est pas fait pour moi...

Partager cet article

Repost 0
Published by isa
commenter cet article

commentaires

Daelf 12/04/2011 13:16


Pour ma part ne crois pas à la disparition totale de l'hôtesse de caisse. Je ne prends pas mes désirs pour des réalités (vu mes soucis à ne serait-ce désormais qu'envisager de travailler dans mon
domaine de formation, aller voir la Fnac où j'ai fait suppléante régulièrement depuis 2008 et dire "Bonjour je peux bosser pou vous plus souvent ?" me paraît de plus en plus tentant) Mais pour ma
dernière prestation, j'ai *enfin* eu droit à une formation en règle, avec un prestataire dont c'est la spécialité et qui s'est déplacé exprès.
Il nous a parlé du métier, de la différence entre la caissière (à laquelle on ne demande que d'encaisser) et l'hôtesse de caisse (à qui on va demander d'informer le client, de tenter de le
fidéliser, etc.)
Et vu l'épidémie des cartes de fidélité informatisées je crois qu'on ne va pas se passer d'êtres humaisn en caisse avant pas mal de temps. Un mal pour un bien, en quelque sorte (boudiou que je
déteste ces trucs... Certains les collectionnent, moi j'en ai eu deux dans toute ma vie, dont une seule est encore utilisée.) Sans compter tous les cas où c'est indispensable : l'unique employée
qui doit superviser un lot de caisses auto ne pourra pas déserter son poste de surveillante pour aller aider une personne handicapée, par exemple.

Et puis le plaisir du contact humain (même s'il a son revert, avec les gens désagréable et ceux dont on se demande juste d'où ils sortent, avec ou sans un brin de pitié en arrière-pensée) est
valable des deux côtés.
Moi qui ai du mal à aller vers les gens en temps normal, bosser au moins en décembre et voir passer des gens à ma caisse en permanence est un vrai plaisir. Je sers à quelque chose (de plus que
d'habitude), je reçois un salaire qui ne sera pas de trop, et comme je suis de bonne humeur, je reçois autant de sourire que j'en donne.
Et ces derniers jours, obligée d'aller plusieurs fois à un U près de chez moi que je trouve mal organisé au possible, j'ai croisé deux hôtesses absolument charmantes, dont une m'a remerciée de
menus choses en passant un de mes articles à un prix plus bas...
Ce qui prouve deux choses : 1/ Elles ne doivent pas avoir l'habitude qu'on soit agréable avec elles les pauvres ; 2/ La direction doit vraiment être bancale pour qu'elles n'en aient rien à battre à
ce point-là (et c'est probablement pour ça qu'il m'est arrivé plusieurs fois de passer -- accidentellement -- avec un article sans le payer, parce qu'elles ne vérifient jamais, malgré les
affichages qui demandent aux clients d'ouvrir leurs sacs pour éviter les vols.)

... En plus ce qui m'énerve systématiquement avec les caisses automatiques, c'est qu'elles me demandent super fort de faire un truc alors que j'étais déjà en train de le faire. J'aime pas qu'on me
prenne pour une abrutie, surtout quand ça vient d'une machine. Avis aux concepteurs : désactivez par défaut les instructions audio, et mettez en évidence un bouton permettant de les activer (genre
"besoin d'aide ?" ; pour les débutants.)
Non mais.

/D., ahem, désolée pour le discours décousu.


isa 14/04/2011 11:57



Pas de souci pour le discours, ça fait toujours plaisir de susciter des réactions, au contraire.


Je ne crois pas non plus à la disparition "totale" des caissières, mais partielle oui. Et c'est un boulot qui a du sens à mon avis, pour les raisons que tu cites. Certaines personnes échangeront
volontiers ton sourire (qu'elles n'ont pas encore reçu) contre un peu plus de vitesse. Surtout que de plus en plus de supermarchés radinent sur les caissières et qu'on attend parfois une plombe
alors que le supermarché est vide. Et de plus en plus de gens n'auront pas ce petit échange social qui participe à la vie.


Pour la voix mécanique, j'ai le même souci (avec le GPS aussi, d'ailleurs, heureusement qu'on peut le faire taire). Mais je suggèrerais plutôt un bouton "suppression de voix" pour les habitués,
les débutants cafouillant déjà assez pour ne pas les obliger à trouver ce fichu bouton ^^



A.C. de Haenne 07/04/2011 20:46


Mon beau-frère trouve ça très hype de faire ses courses sans le contact humain...
Attention à ne pas y prendre goût !

A.C.


Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?