Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 00:00

http://www.griffedencre.fr/catalog/images/blaguaparts.jpg

Ceux qui fréquentent régulièrement ce blog savent que Don Lorenjy y a plusieurs fois eu sa place. Dans ce petit monde de l'édition, peut-on y voir une collusion inter-auteurs pour se vendre mutuellement ?

Non. Don Lorenjy et moi avons commencé nos relations nautiennes par une altercation comme j'en ai rarement eues. Mais j'avais aimé ses nouvelles, ce qui est tout de même l'essentiel pour un auteur. Et c'est pour ce qu'elles m'avaient donné à deviner de l'homme que j'ai eu envie de casser ce malentendu (je vous rassure, il a fait sa part de boulot aussi !)

Il a donc par deux fois accepté de s'adresser aux jeunes auteurs de ce blog pour partager ses expériences (ici et ) et aujourd'hui, j'ai enfin le loisir de donner mon avis sur un livre complet de sa plume et pas seulement quelques nouvelles.

Passons donc aux choses sérieuses...

Blaguàparts, c'est un recueil qui fait rire, mais pas que... Derrière un style souvent familier, qui donne l'impression que l'auteur se trouve en face de vous, bière à la main, en train de vous en raconter une bien bonne, se cache une authentique satire de l'Humanité. On verra épinglés tour à tour son mercantilisme, son désir de tout contrôler, sa vanité, sa violence... Tout y passe, sans indulgence mais avec le sourire. L'humour est grinçant, parfois absurde... Une absurdité qui reflète celle de l'homme et de la société.

Une lecture à ne pas rater parce que les occasions de rire ne sont pas si courantes. Et celles de réfléchir encore moins.

 

 

Et comme il le vaut bien et que j'ai pris le temps de "tronçonner" ma lecture pour éviter l'effet amalgame trop courant avec les recueils, je vous livre mon impression sur chacun des textes de l'ouvrage :

 

Ceci est ma chair :

Déjà je glisse avec délice sur la plume fluide de l'auteur. Il connaît son sujet sur le mercantilisme, le bougre ! Mais Dieu que c'est bon à lire. Don Lorenjy arrive à nous poser un cadre SF dans un environnement et depuis un point de vue restreints. Pas de cours magistral sur ce que le monde est devenu et comment. On plonge dedans et on y croit un peu à toute cette absurdité. On y croit parce que la société humaine est absurde et que c'est ça qu'on y retrouve. Et on sourit...

En frissonnant !

 

Ambassadeur:

Tout le problème du texte à chute. Soit celle-ci ne sort de nulle part (mauvais !), soit celle-ci est amenée. À ce moment-là, il y a toujours risque qu'un lecteur aussi tordu que l'auteur anticipe. Ce fut le cas, ce qui me fait perdre une partie du sel de ce texte. Néanmoins, j'ai particulièrement aimé certaines phrases au cynisme charmant sur la desincarnation ^^

 

Suzanne on line :

Texte redécouvert avec plaisir. Toujours autant de sympathie pour cette bonne vieille Suzanne et son parler au goût si savoureux. Un vrai délice !

 

Blaster Pride :

Une histoire d'assaut spatial. Pas le genre de texte dont je suis cliente. Et pourtant le style fait mouche, une fois encore, et m'entraîne. L'auteur a une façon de rendre tout ça vivant, de glisser sur les gadgets pour servir son histoire sans l'alourdir. Un bémol pour la chute qui reste un peu anecdotique, mais le texte n'en est pas moins très agréable à lire.

 

Ne le dites pas aux enfants :

D'emblée le titre de cette nouvelle m'a interpelée. Puis j'y ai vu venir une réflexion sur le contrôle des naissances qui m'avait déjà beaucoup touchée dans Expéron. J'étais dans le vrai, mais pas tout à fait. La chute m'a surprise. Et l'ensemble du texte m'a arraché un frisson. Très bon texte.

 

Aliens Vs Gladiator :

Pas mon texte préféré pour le thème. Mais la chute est très amusante et le style cyniquo-délirant toujours aussi plaisant.On aurait pu rebaptiser ce texte "ode à la violence humaine".

 

De rien en rien :

Un texte particulier, comme le titre l'annonce. Je m'y suis perdue avec plaisir pour ma part entre ces riens qui nous mènent à tout. Le délire d'un écrivain privé de café qui cherche l'inspiration à trois heures du mat ? Peut-être oui ; mais pas que.

 

Storm Riders :

Un texte très intéressant sur l'altérité. Est-ce moi ou bien peut-il conduire à réfléchir sur notre interventionnisme parfois déplacé pour "aider" des populations qui n'en demandent pas tant ?

 

Disapparitions :

Un texte dont le suspense m'a tenue en haleine de bout en bout. Je regrette que la fin ne m'ait pas apporté toutes les réponses que je souhaitais.

 

Star-Trash :

Pas mon texte préféré du recueil. Toujours bien écrit mais l'intrigue m'a moins accrochée, même si la chute est bien trouvée et que je ne l'avais pas vue venir.

 

Play-back :

Un texte qui donne des frissons. Originalité du recueil, on y retrouve des héros déjà développés dans deux nouvelles précédentes. Ça donne un effet de suivi que j'aime bien. J'ai beaucoup aimé aussi le mode narratif alterné qui nous présente la vision sous deux poins de vue différents. Très bon texte.

 

Organum :

Original et amusant même si ça n'a pas été mon texte préféré. Mais pour sa longueur, il vaut bien la lecture. Comme une bonne blague un brin cynique.

(Après, c'est sans doute toujours moi qui vois des réflexions partout... mais l'auteur pointerait-il une certain effet de mode pour les gadgets les plus saugrenus qu ne sont pas toujours testés comme il faudrait ? ^^)

 

Libéré Sans Délai:

Un texte au ton qui fait toujours mouche en s'adressant directement au lecteur. Comme si l'auteur lui racontait son histoire directement, la pimentant de petits commentaires tout personnels.

 

Jungle Session :

Nous voilà repartis avec nos cinq aventuriers gaffeurs pour une nouvelle mission. Celle-ci sera la dernière du livre et met en scène le dernier personnage dont nous n'avions pas connu les pensées jusqu'à maintenant. Le style est plus incisif pour rendre ce héros efficace et silencieux. Une bonne façon de nous faire entrer dans sa tête et d'offrir une ambiance particulière à cette nouvelle. Âmes sensibles d'abstenir !


Et puis Bang ! :

Voilà enfin la nouvelle qui manquait selon moi pour que ce recueil soit complet. Un texte moins blague, plus touchant. Ce texte aurait pu répondre au thème de l'Aube sur bien des points. Il traite d'une naissance, de tout ce qui fait l'évolution et l'apprentissage d'un être. Mais pas que...

Hélas, je ne peux pas vous en dire plus. Juste que ça reste mon texte préféré du recueil.


La Dernière Marche :

Je ne ferai pas de spoiler cette fois-ci en vous annonçant une fin, puisque l'auteur lui-même le fait sentir dès les premières lignes. Ce texte intéressant en soi a eu pour moi l'inconvénient de se situer après "Et puis Bang !". Un choix on ne peut plus logique dans l'enchaînement des textes, mais je vous avoue que j'aurais préféré finir sur l'optimisme du précédent. Tout au long du receil, l'auteur nous fait partager à la fois son cynisme face aux dérives de l'humanité, et un certain optimisme par le ton mais aussi grâce à ce texte "Et puis Bang !" situé presque à la fin de l'ouvrage. En optimiste acharnée, j'aurais aimé lui laisser le dernier mot. Ceux que l'auteur a choisis sont d'un tout autre ordre et reflètent sans doute mieux le cynisme de tout le recueil. Un bon texte donc pour un choix qui s'assume d'un bout à l'autre de l'oeuvre, car sans doute a-t-on plus de chances de provoquer une prise de conscience avec une vérité cruelle qu'avec un optimisme charmant.

Et puis ne disais-je pas moi-même que j'écrivais pour me débarrasser de ce qu'il y avait de plus sombre et vivre avec ma part de lumière ? Sans doute, Don Lorenjy fait-il un peu de même. En espérant que ses lecteurs sauront voir les messages derrière les blagues et réfléchir entre deux éclats de rire.

 

Merci pour cette lecture qui fait du bien à tous points de vue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Don Lo 07/10/2010 11:56


En plus c'est vrai que j'aime bien Et puis Bang !


Don Lo 06/10/2010 11:15


L'auteur ne doit jamais réagir à une critique de son livre. JAMAIS ! C'est une règle.
Ou alors seulement pour dire merci.

MERCI !


isa 06/10/2010 11:47



Merci à toi, une fois encore :)



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives