Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 11:11

Puisque je recopie régulièrement en ces pages les avis que j'ai donnés sur des anthologies, ce n'est que justice que je vous fasse part également de ce que j'ai pensé des nouvelles parues jusqu'ici dans cette très bonne revue.

Bifrost n'est pas forcément connu partout. Pour ma part, je n'ai découvert son existence que tout récemment, par le biais d'un appel à textes.

On y trouve des articles et des interviews très intéressantes, ainsi qu'un florilège de critiques qui, si elles ne font pas plaisir à tout le monde, ont le mérite de ne pas manier la langue de bois.

Pour ma part, c'est surtout sur le carnet "nouvelles" que je vais m'apesantir parce que c'est celui qui m'intéresse le plus. Voici donc mon avis sur les six nouvelles découvertes dans les deux numéros que j'ai lus.


Bifrost 56, spécial Jean-Marc Ligny :http://media.librys.fr/livre/96/9296-w225.jpg

Le Porteur d'Eau, Jean-Marc Ligny : Je dois avouer que je n'ai pas vraiment accroché au style, au début. C'est la première fois que je lis du Ligny et je ne sais pas s'il écrit ses romans comme ça, mais j'ai eu un peu de mal avec sa façon de faire des descriptions. Ça a un côté cinématographique pas désagréable, mais l'utilisation très importante des verbes être et avoir fait des phrases un peu trop identiques et un style un peu haché. Et l'utilisation par deux fois de "etc." dans des descriptions m'a vraiment faite tiquer. Volonté de l'auteur, peut-être, pour rendre un texte cru et dur. C'est probable mais ça m'a gênée.
Cela dit, ça ne m'a pas empêchée d'accrocher à l'histoire qui devient magistrale dans les dernières pages (même le style descriptif évolue dans une description de désert très prenante). Et à la fin, j'étais vraiment dedans.
C'est finalement le message qui prime selon moi et ce texte a donné un goût différent à l'eau que je bois. Une nouvelle superbe, donc, malgré mes réticences du début (réponse d'un spécialiste du genre sur le style : "Ne t'arrête pas à cette impression : Le Porteur d'eau n'est vraiment pas représentatif de ce dont est capable Jean-Marc Ligny.[...] J'ai bien peur que Le Porteur d'eau ne soit ni plus ni moins que le cahier des charges de L'Effet Vénus, prochain roman de Ligny, qui fera suite à l'excellent AquaTM...)


Viande qui pense, Don Lorenjy : nouvelle qui m'a bien scotchée. D'abord, j'ai adoré le titre, plus encore mis en perspective avec le titre précédent. Le porteur d'eau" ça m'évoquait à juste titre, un monde désespéré et quelqu'un qui porte l'espoir. Arriverait-il au bout, telle est la question ? Derrière, "Viande qui pense" c'est cynique, c'est écoeurant, aucun espoir de ce côté-là, juste de la boucherie à visage humain. Voilà ce que ça annonçait...
Et c'était mieux !
J'ai connu Don Lorenjy plutôt en tant que comique (Suzann on line, chez Griffe d'encre et des extraits de Jeeb le chanceur) et j'avais beaucoup aimé. Là, m'attendant à ça, j'ai pris une sacrée baffe ! J'adore le style, les phrases coupées, plongée dans la pensée du narrateur. J'adore l'idée, l'histoire. J'adore les métaphores neigeuses dans un monde où ça va bien. Et surtout, j'adore la façon presque banale dont il montre comment le héros finit là. Pour connaître quelques militaires, je sais qu'il y a de ça, souvent. Le besoin de reconnaissance, tout ça. C'est très bien rendu, j'ai trouvé.
Un avis guère constructif, en bref, juste positif.

 

Exhalaison, Ted Chiang : Une superbe métaphore sur notre monde. Bien pensée, touchante, limite angoissante. J'ai beaucoup aimé. Presque plus un essai philosophique qu'une nouvelle.


J'ai trouvé au final que ces trois nouvelles se complètaient très bien.
Un vrai plaisir !


Bifrost n°57, spécial Robert Heinlein :http://media.librys.fr/livre/03/10903-w225.jpg

Vous les zombies, Robert Heinlein : Beaucoup aimé cette première nouvelle d'Heinlein. Juste le nombre de pages qu'il fallait, ni trop longue ni trop courte. Je salue au passage le travail du traducteur qui n'a pas dû être aisé avec tous ces sigles à retranscrire. C'est peut-être classique (sais pas, pas lu assez de SF pour juger) mais j'aime beaucoup le concept, ça me ramène à l'éternelle question de l'oeuf et de la poule. Si on y réfléchit trop, ça fiche mal à la tête.


L'homme à la cloche, John Varley (prix des lecteurs Asimov’s 2004) : Un très bon thriller. Ça se lit bien, c'est angoissant et placé dans un cadre SF assez convaincant (culturellement bien différent sans insister lourdement).


J'ai trouvé dans ces deux textes moins de portée philosophique que dans les trois du numéro précédent, mais ils restent très bons.


Le Représentant en éléphants, Robert Heinlein : Cette nouvelle par contre fait un retour sur quelque chose de plus profond pour moi. C'est beau, c'est imagé, ça nous balade dans la culture américaine (merci pour les notes de bas de page qui étaient très intéressantes) et surtout, pour moi, dans la solitude du troisième âge.
Dans notre monde qui vieillit et où on trouve de plus en plus de veufs ou veuves dans les petites annonces, je trouve que ce texte garde bien sa place. Les sentiments du narrateur sont très bien décrits et sa balade dans le passé de l'Amérique va bien avec sa propre nostalgie.

Un très bon moment de lecture, donc. Même si sur l'ensemble j'ai préféré le numéro précédent (pour les titres aussi, qui m'avaient vraiment donné envie), celui-là m'a permis également de découvrir d'autres facettes de la SF très intéressantes.

 

En résumé, pour le moment, cette revue ne m'a pas déçue et je ne saurais que vous conseiller de vous en procurer un numéro pour vous rendre compte par vous-même. En le commandant ici, ou en insistant lourdement auprès de votre libraire pour qu'il se le procure.

 

Bientôt mon avis sur le numéro 58...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ayaquina 27/04/2010 18:12


Isa, je viens t'inviter à participer à un projet d'écriture en commun (écrivains ou néophites), c'est juste pour s'amuser mais j'aurais bien aimé t'avoir parmi nous. Ce n'est pas moi qui ait lancé
l'idée,je te donne le blog si tu veux voir par toi-même ce dont il s'agit. Il sera ensuite diffusé sur facebook, je ne sais pas si tu y as un compte sinon tu peux le suivre également dessus. Voilà
le lien : http://imaginezunehistoire.wordpress.com/
J'espère que tu trouveras un peu de temps pour nous rejoindre (et l'envie, bien sûr) A très bientôt, Isa! Et désolé si le commentaire n'a rien à voir avec ton article. (Que j'ai lu d'ailleurs, lol)


Don Lo 27/04/2010 15:20


Je redis : merci pour ta belle lecture de VqPense. Désolé pour la baffe. Pas trop bobo ?


isa 27/04/2010 17:36



À ton avis ?





 


 


Et de rien. C'était sincère ;)



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?

Archives