Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 13:06

Nous y voilà, le livre est paru. Après l'étape écriture, l'étape validation par l'éditeur puis le retravail, nous (car j'inclus l'équipe éditoriale dans le lot) voici face au plus gros challenge : réussir à atteindre le lecteur.

 

Dans ce billet, je mettrai au fur et à mesure les avis trouvés sur le Net (aussi bien les positifs que les négatifs). Merci à ceux qui prendront le temps de faire un retour. Vous pouvez aussi poster votre avis en commentaire si vous avez l'occasion de lire ma novella ou me signaler les avis que j'aurais raté (même s'ils sont mauvais ).

 

Pour le moment, peu d'avis, forcément puisque le livre n'est pas sorti en librairies. Mais certaines personnes l'ont eu en avant-première lors de salons. Je vous livre déjà deux impressions (je vous en livre un extrait à chaque fois, même si c'est difficile de choisir un passage significatif dans ces critiques longues et bien développées) :


Celle de AJ Forest (auteur du Trône des Serrelance) postée sur son forum Ombre et Chaos.

(...)C'est un très bon bouquin qui atteindra le but recherché chez des lecteurs capables d'en appréhender le sens, chez ceux qui ont appris à voir la souffrance des autres parce qu'ils souffrent eux-mêmes. C'est un très bon bouquin qui mettra mal à l'aise tous les "bien pensants", imbus de leur sacro sainte vérité, et qui mettra en fureur tous ceux qui ne savent répondre à un problème, qui les touche ou non, seulement par la violence, sans compter ceux qui cracheront dessus sans même essayer de le lire jusqu'au bout, sans oublier tous ceux qui se moqueront de l'auteur et de sa vision dudit sujet.(...)

 

Celle de Nathalie Dau (éditrice d'Argemmios et auteur (entre autres) des Débris du Chaudron et des Contes Myalgiques (bientôt le 2 !!) chez Griffe d'Encre).

(...)Il est très difficile de vous parler de PC sans sombrer dans le spoiler. Ce serait vraiment vous gâcher votre lecture, agir comme une sauvage, une brute. On n'arrache pas l'armure de papier du narrateur. On doit lui laisser le temps de l'effeuiller pour vous, page après page, jusqu'au plus intime de ses secrets, de sa souffrance. Il vous y mènera avec pudeur et délicatesse, mais sans mensonges (les mensonges, il les réservera aux autres, tous ceux de l'arrière-plan, eux qui le brûleraient s'ils savaient).

Tout ce que je peux vous dire, c'est que Présumé Coupable est de ces textes rares, mais nécessaires, qui contribuent à l'élévation de l'âme. J'aimais déjà l'auteur Isabelle Guso pour l'élégance et la poésie de sa plume, à présent je lui voue une admiration sans borne pour la hauteur de sentiments dont elle a fait preuve en écrivant cette novella. Rien à voir avec les leçons que les bobos nous assènent à longueur de temps. On a là un véritable bijou d'humanité vraie. L'humilité de celle qui n'a tenté que de comprendre en déplorant sa propre incapacité à proposer un remède. L'intelligence de celle qui pose les vraies questions, soulève les vrais problèmes, et nous propose simplement d'y réfléchir à notre tour.(...)

 

Deux réactions qui m'ont énormément touchée (j'ai fait pleurer deux lectrices, désolée), je dois l'avouer, et qui me mettent une sacrée pression pour la suite également !

 

Deux nouvelles réactions pendant que je me battais avec les avions Niçois. On perd d'un côté, on gagne de l'autre ;)

 

L'avis de Flo, des Lyonnes de la SF

(...)Je vous dirai juste qu'il n'est guère possible de ne pas le lire d'une traite. Le sujet est plus que sensible, et il est abordé ici avec une rare finesse, avec justesse. Certes, nombre de lecteurs pourront être rebutés de prime abord, mais j'espère qu'ils surmonteront leur réaction initiale pour découvrir cette leçon de courage et d'humanité.(...)

 

L'avis de Madame Charlotte de Blog O Book

(...) Récit dérangeant donc, mais essentiel, qui invite à réfléchir et à voir au-delà de la monstruosité des faits. Je dis bien au-delà, et non à la place. La prouesse première de l’auteur étant d’avoir su se mettre dans la peau d’un tel personnage, et de l’avoir fait si bien, de manière tellement convaincante et réaliste, même si quelques rebondissements scénaristes m’ont parus un brin invraisemblables, mais c’est un détail qui ne gâche en rien l’intérêt et la qualité profonde de la novella.
Elle appelle clairement au débat et à la réflexion sur un sujet ô combien délicat !
À lire et à réfléchir.

 

L'avis de la Mer à lire

(...)mon coup de cœur pour ce bouquin tient autant à la novella elle-même qu'au "mot de l'auteur" et à la postface de Maître Mô qui figurent à la fin. Évidemment, cela forme un tout, mais je représenterais ça comme un boomerang ou une paire de claques : la novella c'est l'aller, les appendices c'est le retour. J'avais eu la chance de lire la novella toute seule il y a quelques mois et je l'avais trouvée très bonne sur cet aspect "sujet difficile traité de façon très intelligente" ; ces derniers jours j'ai découvert les deux textes supplémentaires dont je vous parle et je suis bouleversée. Vraiment. Ils donnent une dimension différente au bouquin, ils affirment sa profondeur et son ambition, ils empêchent un lecteur un peu "paresseux" de s'en tenir à "c'est un point de vue original, mais ce n'est qu'une histoire".

En conclusion, une novella à lire d'urgence (puis à faire lire autour de vous, à conseiller, à offrir (on va bientôt recevoir les catalogues de jouets pour Noël, non? Ben, pour les plus grands, offrez Présumé coupable)) qui m'a fait me dire, en refermant mon exemplaire tout neuf, que là, Griffe d'Encre était vraiment passé à un niveau au-dessus (pas dans la qualité des textes, qui étaient déjà très bons, mais... J'me comprends!! De grâce, lisez ce bouquin pour qu'on puisse enfin en parler!!). Bravo à Isabelle Guso pour ce texte et à Griffe d'Encre pour ce choix éditorial.(...)


  L'avis de RSF

(...) Présumé coupable fait partie de ces textes que l'on dit, pudiquement, « dérangeant », de ces textes qui bousculent des idées que l'on croit fortes ou assurées et qui ne reposent finalement sur rien, ou sur si peu que quelques mots (justes) suffisent à les faire s'écrouler comme des châteaux de cartes.(...)

 

Vous pouvez à présent commencer à trouver quelques avis de lecteurs sur le forum de l'éditeur. Je ne vous les cite pas ici parce qu'ils commencent à donner des éléments qui peuvent vous en apprendre plus sur l'histoire que vous ne le souhaiteriez.

 

Critique de l'Autre monde (Attention, spoiler dans cette critique) :

(...)Très bien écrite, cette novella peut déranger par son sujet. Isabelle Guso ne juge cependant pas les travers et les perversions de son personnage. Elle se sert de ses vices pour aller bien plus loin dans la réflexion et dans la recherche de rédemption.(...)

Néanmoins, cette histoire est trop ancrée dans le réel, trop proche de ce qui pourrait presque arriver, de ce qui est déjà arrivé.(...)à trop se rapprocher de la vraie vie, on perd le côté onirique qui me plait tant.

 

Avis d'ActuSF (Attention, spoiler) :

Présumé Coupable représente donc une curiosité dans le paysage où il a voulu s’inscrire et un témoignage intéressant sur un phénomène bien réel.

Attention aussi si vous lisez les commentaires de ce billet. On y trouve également des spoilers.

 

L'avis de PhénixWeb (attention, spoiler) :

Présumé coupable est une merveille : sensible, sincère, juste, terriblement intelligent. Et dérangeant, puisqu’il pose nombre de questions auxquelles nos sociétés n’apportent pas de réponse.

Une lecture incontournable.

 

 

*édition du 15 novembre 2010*

Comme je l'ai signalé en réponse dans un commentaire, j'ai décidé de ne plus répertorier les critiques ici. Je manque de temps pour ça et surtout, il faut que je laisse Présumé Coupable vivre sa vie de son côté et que je passe à autre chose (le nez dans les critiques, c'est plus difficile). J'ai déjà cité pas mal d'extraits afin que vous puissiez vous faire une idée de ce qui a plu ou déplu. Si vous voulez la liste exhaustive de toutes les critiques, vous pouvez la trouver ici.

Vous pouvez aussi trouver une fiche du livre sur le forum de Cocyclics

Par contre, c'est toujours avec plaisir que je lirai votre avis en commentaire ici.

 

À bientôt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philou 06/10/2010 13:24


Chère Isabelle, si mon commentaire met par terre votre "plan-media", ---> poubelle, je ne vous en voudrai pas une seconde !!!!


isa 06/10/2010 14:30



Rien à voir avec un "plan-média". Nathalie Dau a très bien résumé la chose en disant qu'il ne fallait pas "ôter son armure de papier au héros" simplement pour laisser le temps au lecteur de le
connaître avant qu'il se découvre.


Après, ça me frustre aussi de ne pas pouvoir débattre plus ouvertement du sujet ou connaître les sentiments de mes lecteurs. Mais je voudrais laisser le temps aux gens de le découvrir tel quel
pour y réfléchir d'eux-mêmes avant de lire les opinions des autres. En bref, j'ai toujours espéré un second temps pour ce livre, où tous ceux qui auraient réfléchi à la question viendraient en
discuter.


Pour éviter que ceux qui ne veulent pas connaître le sujet du livre avant de le lire, ne perdent une partie du mystère, je les alerte juste quand un commentaire ou une critique donne des
informations. Ce qui se résume généralement par "ATTENTION SPOILER". Ainsi, ceux qui ont lu le livre peuvent vous lire et vous répondre s'ils le souhaitent et ceux qui ne l'ont pas lu vous liront
plus tard.


Donc aucun problème avec votre commentaire précédent, sauf que j'aurais préféré pouvoir l'éditer afin de juste rajouter ces mots au début. Comme je ne peux pas toucher ce qui a été dit par un
autre, j'ai dû supprimer et copier/coller. Maintenant, vous pouvez écrire absolument ce que vous voulez, mais si vous parlez du sujet du livre, signalez-le simplement (ce qui n'empêchera pas les
curieux de vous lire même s'ils n'ont pas lu le livre )



isa 06/10/2010 08:25


Ne pouvant éditer un commentaire pour signaler qu'il en révélait trop sur l'histoire, j'ai dû supprimer celui de Philou pour rajouter ces quelques lignes. Je vous le copie/colle juste dessous, mais
si vous le lisez, vous connaîtrez un certain nombre de choses sur l'histoire que l'auteur et l'éditeur avaient préféré ne pas révéler. À vous de décider :

___________________________

ATTENTION SPOILER :
___________________________
Philou :
Bravo pour votre livre ! Au-delà de ce qui a été dit, je salue aussi le tour de force littéraire d'insérer autant de contenu dans aussi peu de pages ! Mais c'est vrai que je me suis aussi laissé
aller à rêver d'une "Édition longue" genre 500 pages. Mais j'ai tendance à la gourmandise.

Voilà, maintenant je vais pouvoir poser une critique nuancée. Je dirais que j'ai été un peu retenu dans mon enthousiasme par le manichéisme des personnages mis en scène. Le méchant est tellement
méchant, l'enfant tellement pur et innocent, et le pédophile tellement parfait qu'on se demande au final quel lien peut-on faire avec la réalité du monde en général et de la pédophilie ? Comme si
vous aviez voulu nous offrir la caricature inverse du monstre qui nous est habituellement présentée mais, c'est toujours une caricature, donc on est loin de la réalité. Je crois que plus de nuance
dans la psychologie des personnages (même si les émois du pédophile me semblent particulièrement bien livrés) aurait davantage sollicité ma réflexion.
Allez je vais le relire ce WE....
__________________________________
Ma réponse (ATTENTION SPOILER aussi) :
Merci pour le retour. Pour le développement des personnages, je regrette aussi de ne pas avoir eu plus de temps pour approfondir davantage. Pour Franck avant tout, qui pour moi n'est pas tant un
"méchant" que ça. Ou pas si noir, j'aurais aimé donner un peu plus de temps au lecteur pour l'aimer.
Par contre, je rebondirai sur le héros "trop parfait". D'abord parce qu'à la lecture de la critique de Mme Charlotte, on peut voir que l'attachement n'est pas si évident. Parfait ou pas, quand on
n'est pas préparé au sujet, il heurte. Ensuite parce que je crois sincèrement que cette différence (comme tous les "handicaps" (terme employé par un pédophile lui-même donc sans aucun connotation
péjorative)) peut apprendre à quelqu'un à devenir plus fort et developper des vertus rares. Je ne pense pas pour autant que tous soient comme ça (loin de là, leur nier le droit à être comme tout le
monde, des individus différents, ce serait, une fois encore, les "caricaturer") mais j'avais envie de raconter la vie de celui-là, parce que je pense qu'il pourrait exister. Mais là, c'est un choix
d'histoire et je comprends très bien qu'en connaissant mieux le sujet on préférerait le voir traité avec plus de nuance.


Fabrice 04/10/2010 15:06


J'ai beaucoup aimé ton livre. ;)

Est-ce un «juste» retour des choses? Me voici à mon tour sans mots pour exprimer combien j'ai été impressionné à la lecture de ton livre. Mais je tiens à joindre ma voix bruyante d'enthousiasme à
celles qui te félicitent. J'ai pourtant eu peur en début de lecture, parce que je n'ai pas été entièrement convaincu par le Japon que tu décris. Mais ça ne m'a pas empêché de ne refermer le livre
qu'une fois la dernière page lue.
Et ne laisse pas la pression s'installer: avec une plume aussi sensible et intelligente, et même avec des sujets moins graves que celui-là, tes prochaines œuvres seront tout aussi excellentes. Je
les attends. Pas au tournant, surtout pas, mais comme on attend la visite d'un ami cher.
Bonne continuation.


isa 04/10/2010 21:54



Wahou ! C'est super gentil d'être passé sur mon blog pour me dire ça


Par contre, si tu as des points précis qui t'ont chiffonné sur la Japon, je veux bien en savoir plus (ici ou sur mon adresse de contact). Ma prochaine trilogie se passe au Japon (enfin un Japon
médiéval Fantasy, mais tout de même), s'il y a des choses sur lesquelles tui n'as pas été convaincu, je veux bien des détails (de toute façon, je suis preneuse de toute source ou info sur cette
civilisation qui me passionne !)


En tout cas, merci beaucoup pour ton avis



Lucile 27/09/2010 14:07


Bah zut! J'avais oublié de mettre le lien vers ton blog dans mon billet! Je vais corriger ça! :)


isa 02/10/2010 16:48



Merci



Flo 25/09/2010 09:33


Ben voilà, je viens de lire PC... J'hésite à en parler en profondeur car je ne désire rien spoiler, mais je voudrais juste dire que j'ai été touchée par la justesse et la finesse du propos sur ce
sujet difficile, et aussi par le courage d'Isabelle. Merci pour cette lecture édifiante, qui devrait faire réfléchir nombre d'entre nous.


isa 26/09/2010 10:58



Merci à toi pour ton avis. J'ai aussi mis le lien vers ta page ;)



Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?