Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 15:00
Lendemain d'élections. La démocratie a trop bu, l'électorat a mal au crâne ?
Jour de soleil pour les uns, jour de pluie pour les autres.
Pour ma part, je ne souhaitais pas faire de billet sur la politique, mais ces quelques chiffres me font un effet bizarre :


Irak, élections legislatives 2010 :
Participation : 62,4 % ; 38 morts ; 110 blessés

France, élections régionales 2010 :
Participation : 46 % ; blessés et morts : on supposera zéro (en laissant une marge d'erreur parce que prendre sa voiture pour aller voter après un petit repas dominical bien arrosé peut s'avérer dangereux).

Alors oui, l'Irak, ce n'est pas la France. Oui, les régionales ce ne sont pas des legislatives. Et oui, comparaison n'est pas raison. Mais je trouve ça bon de prendre quelques minutes de temps en temps pour se rappeler que le droit de voter librement et sans danger dans un pays démocratique n'est pas quelque chose d'aussi anodin que nous autres français tendons à le penser.
Nombreux sont ceux qui pensent exprimer leur mécontement en s'abstenant d'aller voter, mais très franchement, à part les gros sanglots des politiciens pour les caméras et les micros, vous pensez vraiment que ça les embête que vous restiez chez vous au lieu de vous exprimer ? Sur la place publique, on se désole de ces chiffres qui soit-disant diminuent leur possibilité d'action. Dans la réalité, cela fait apparaître les citoyens comme des gens qui s'en moquent et préfèrent rester chez eux, des gens trop blasés pour croire qu'ils peuvent encore changer quelque chose avec leur voie(x), des gens mous, qui s'en foutent, qui préfèrent un dimanche devant la télé qu'un dimanche à essayer (même vainement) de donner leur opinion du "moins pire". L'abstention ne donnera jamais plus de pouvoir au peuple, elle convainc le gouvernement de se disputer pour les quelques personnes qui vont voter... Elle aboutit à une forme de clientélisme.
Alors non, je ne vous dirai pas d'aller voter pour untel ou untel. Je ne vous encouragerai même pas à aller voter tout court si vraiment vous n'avez rien à dire. Mais avant de céder à la tentation de l'abstention, que chacun réfléchisse à l'utilité de ce pouvoir qu'il délègue aux autres, à ceux qui vont voter, ceux qui sont tellement en colère qu'ils glissent un bulletin extrêmiste, ceux qui votent pour le camp qui entretiendra leurs privilèges...
Le mutisme est une preuve de mécontement comme une autre. Le problème c'est qu'il est rarement entendu.

*edit*
Histoire de me la jouer un peu moins "mère moralisatrice", il faut savoir que j'ai attendu l'âge de 24 ans pour voter, malgré l'insistance de mon entourage. Et je ne regrette pas de ne pas l'avoir fait avant. Je ne considérais pas avoir une connaissance suffisante de la politique et du monde en général (hors des différentes idées de ma famille et de mon milieu) pour exprimer ma propre opinion. C'était donc un choix délibéré de laisser des gens plus informés que moi exprimer leur opinion. Mais il faut se rappeler que l'absention se résume à cela : laisser les autres décider.

Partager cet article

Repost 0
Published by isa - dans (a)politique
commenter cet article

commentaires

Profil

  • isa
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)
  • Isa, jeune auteur qui parle beaucoup avec les doigts (avatar ©Luis Royo)

Paru !

http://www.griffedencre.fr/IMG/cache-200x307/PC_200-200x307.jpgMa première novella est enfin parue !

Vous pouvez découvrir un extrait en ligne.

Disponible en librairie près de chez vous ? Cliquez ici pour le savoir.

Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site de l'éditeur, Amazon et Fnac.com.

Les premiers avis ici !

Un Article En Particulier ?